Qualité

Rappel Kinder : l’Efsa et l’ECDC identifient le foyer épidémique de Salmonella

15 avril 2022 - Stéphanie PERRAUT

Dans leur évaluation rapide des risques, l’Efsa et l’ECDC ont identifié les produits à base de chocolat fabriqués dans une usine de production belge comme étant à l'origine du foyer épidémique international de Salmonella.

Le 12 avril 2022, l’Efsa et l’ECDC (Centre européen de prévention et de contrôle des maladies) ont publié un rapport commun suite à l’évaluation urgente relative au foyer épidémique multi-pays de Salmonella lié à des produits chocolatés (« Multi-country outbreak of monophasic Salmonella Typhimurium sequence type (ST) 34 linked to chocolate products » en anglais). 
Au 8 avril 2022, 150 cas confirmés et probables de Salmonella typhimurium monophasique avaient été signalés dans neuf pays de l'Union Européenne (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Irlande, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas et Suède) ainsi qu’au Royaume-Uni, le premier cas étant apparu le 21 décembre 2021 au Royaume-Uni. Les infections se sont produites principalement chez des enfants de moins de 10 ans.

Un premier cas en décembre 2021

En décembre 2021, S. typhimurium avait été détectée dans un réservoir de babeurre de l'établissement belge de l'entreprise en question lors de ses propres contrôles. L'entreprise avait alors mis en place des mesures d'hygiène. L'échantillonnage ainsi que les tests sur les produits et sur l'environnement de transformation avaient aussi été renforcés. Après des tests négatifs à Salmonella, les produits chocolatés avaient ensuite été distribués en Europe et dans le reste du monde. Fin mars 2022, lorsque les données de séquençage de la bactérie ont été rendues disponibles, les scientifiques ont pu relier les cas humains d’infection à l'établissement belge grâce à des techniques avancées de typage moléculaire. Ces méthodes n'étant pas systématiquement pratiquées dans tous les pays, certains cas peuvent ne avoir été détectés.

À partir du 2 avril 2022, les autorités nationales compétentes ont commencé à diffuser des avertissements de santé publique et l'entreprise a procédé au rappel volontaire de produits et de lots spécifiques dans divers pays. Le 8 avril 2022, suite à des contrôles officiels, l'autorité de sécurité alimentaire en Belgique a retiré à l’entreprise son autorisation de production. La veille, Ferrero avait informé le grand public, par voie de communiqué, de l’origine de la contamination. L'entreprise a par ailleurs rappelé l’ensemble des produits fabriqués au sein de son établissement belge, quel que soit leur numéro de lot ou leur date de péremption. Ferrero France a publié le 9 avril la liste des produits concernés.

Selon les experts de l'EFSA et de l'ECDC, des investigations supplémentaires sont nécessaires pour identifier la source exacte et le moment précis de la contamination ainsi que les facteurs possibles qui y ont contribué. L’évaluation d'une utilisation plus large de matières premières contaminées dans d'autres usines de transformation devra également être effectuée.
 

 

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois