Une étude récente menée par Inrae, l’École Polytechnique Fédérale de Zürich (ETH) et l’université de Copenhague a permis de développer un outil de reconnaissance automatique des vocalisations, témoins de l’état émotionnel des porcs en élevage. Crédit : Adobe Stock

Qualité

Une intelligence artificielle pour évaluer le bien-être des porcs en élevage

9 mai 2022 - Stéphanie PERRAUT

Une étude récente menée par Inrae, l’École Polytechnique Fédérale de Zürich (ETH) et l’université de Copenhague a permis de développer un outil de reconnaissance automatique des vocalisations, témoins de l’état émotionnel des porcs en élevage.
 

Les porcs expriment leurs émotions par différents types de vocalisations (grognements, cris, couinements…) qui ont chacun de nombreuses variations plus ou moins subtiles. Reconnaître ces sons permettrait de donner aux éleveurs des informations utiles pour adapter leurs interventions et pour assurer le bien-être des porcs tout au long de leur vie. C’est pourquoi Inrae, l’École Polytechnique Fédérale de Zürich (ETH) et l’université de Copenhague ont coordonné le développement d’un système de reconnaissance automatiques des vocalisations des porcs dans le cadre du projet européen Soundwel. Leurs résultats ont été publiés le 7 mars 2022 dans la revue « Scientific reports ».

Pour construire le modèle, les chercheurs ont commencé par collecter 7400 sons émis par 411 porcs de laboratoires européens, exposés à 19 contextes : tout au long de leur vie, dans plusieurs types d’élevage en intérieur (sur caillebotis, sur paille…) et dans des abattoirs. Ces situations de vie peuvent être sources d’émotions positives (allaitement, retrouvailles avec des congénères…) ou négatives (bagarres, isolement…). L’analyse des données a associé les méthodes de l’intelligence artificielle aux expertises d’éthologues et de bioacousticiens. 

Allier santé physique et mentale

Les résultats montrent que l’intelligence artificielle est capable de reconnaître non seulement la valence émotionnelle des vocalisations (précision de 91,5 %) mais aussi la situation dans laquelle elles ont été émises (précision de 82 %). Dans la pratique, elle pourrait alerter en temps réel en cas de situation délicate, comme celle d’un porcelet écrasé par sa mère ou de bagarres qui se répètent dans un groupe. Le système permettrait également aux éleveurs de renforcer les situations positives pour les porcs. 
Des systèmes de surveillance acoustique similaires existent déjà en élevage pour surveiller la santé des animaux en analysant le bruit de leur toux. L’équipe de recherche Inrae travaille désormais à ajouter l’analyse de vocalisations à ce système d’écoute, pour allier mesures de santé physique et mentale.
 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois