Danone bascule du yaourt aux boissons végétales sur son site de Villecomtal-sur-Arros

22 novembre 2021 - Karine Ermenier

Le groupe Danone prévoit d’investir 43 millions d’euros sur son site de yaourts aux fruits de Villecomtal-sur-Arros (31) pour le transformer en unité de production de boissons végétales à marque Alpro.

 

D’ici 2023, l’usine gersoise de Danone devrait basculer entièrement vers la production de boissons végétales, principalement à base d’avoine pour la marque Alpro. Ceci consécutivement à l’investissement de 43 millions d’euros prévu en 2022 dans deux lignes de transformation. Une véritable mue pour ce site qui, à l’heure actuelle, fabrique 145 000 tonnes par an de yaourts aux fruits à marques Activia, Velouté et Danone fruits d'ici. La transformation du site serait prévue à l’horizon de l’automne 2022 avec de premières productions de boissons végétales attendues au premier trimestre 2023. 

Selon le groupe, tous ces volumes de yaourts devraient être transférés sur ses autres sites laitiers. Danone annonce d’ailleurs un second investissement de 24 millions d’euros répartis entre les laiteries Danone de Bailleul (Hauts De France), de Pays de Bray (Normandie) et de Saint-Just-Chaleyssin (Auvergne Rhône-Alpes) en vue d’adapter leur capacité de production de produits laitiers frais principalement pour les marques Danone, Activia, Danette et Light&Free. Ce changement d’orientation inquiète fortement les 187 producteurs de lait du Sud-Ouest qui, brutalement, vont se retrouver sans débouchés. Présenté le 15 novembre aux partenaires sociaux et au président de l’Organisation de Producteurs laitiers concernée, le projet prévoit, dans une phase de transition, l’accompagnement de chaque collaborateur et un soutien individualisé aux éleveurs. Du côté des salariés de l’usine, Danone se veut rassurant et indique que l’opération devrait se dérouler sans départ contraint. 160 salariés travaillent actuellement à Villecomtal-sur-Arros.

Cet investissement devrait permettre à Danone d’augmenter sa capacité de production de boissons végétales UHT de + 25 % d’ici 2024 pour la France et l’Europe. Sachant que le marché de l’alimentation végétale a triplé au cours des sept dernières années et devrait encore croître de 50 % d’ici 2025 en France. Ces 43 millions d'euros s’ajoutent aux 16,5 millions d'euros déjà annoncés en septembre dernier pour l’installation d’une nouvelle ligne sur le site Alpro d’Issenheim dans le Haut-Rhin, prévue d’être opérationnelle mi-2022.

ELO Energies

ELO ENERGIES : 
PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE & DÉCARBONATION

● 6 webinaires animés par notre rédaction et par nos partenaires
● Posez vos questions auxquelles les intervenants répondront en direct
● Profitez d'un accès libre et gratuit sur simple inscription en ligne