L’agroalimentaire résiste bien à la crise

Jean-René Buisson, président de l’Ania, ce mardi 22 mai lors du bilan 2011 du secteur agroalimentaire.

En 2011, le chiffre d’affaires de l’agroalimentaire français progresse de 6,8% à 157, 2 Mds€. Hors inflation, cette hausse est corrigée à 1,5%. « Une progression satisfaisante en période de crise », estime Jean-René Buisson, qui voit « un phénomène de résistance plus important que dans le reste de l’industrie ». L’autre bon chiffre du secteur, c’est la stabilité de ses effectifs à 500 000 salariés (-0,2%). « C’est méritoire de maintenir cet emploi dans le pays », glisse le président de l’Ania.

Des secteurs déficitaires à l’export

L’excédent commercial progresse lui aussi à 6,8 milliards d’euros, mais il est porté par les vins et spiritueux, ainsi que les produits laitiers. Les 10 500 entreprises agroalimentaires exportent peu. « Beaucoup de secteurs sont déficitaires et la France perd finalement des parts de marché aux niveaux mondial et européen en 2011 », explique Alexander Law, nouveau directeur économie et innovations de l’Ania. La France est aujourd’hui quatrième exportatrice mondiale de produits alimentaires et de boissons, et est talonnée de près par le Brésil.

Baisse tendancielle des marges

L’agroalimentaire français « garde le cap dans la tempête », pour Jean-René Buisson mais « les vents contraires se renforcent » pour les deux années à venir. En cause, des Français qui consacrent de moins en moins d’argent à leur alimentation et le prix des matières premières qui restent élevés. « Au final, on observe une baisse tendancielle des marges des entreprises », explique Jean-René Buisson. Egalement préoccupé par la LME, il espère que l’application de la loi sera suivie de près par le nouveau gouvernement. « L’apparition du terme agroalimentaire dans le nouveau ministère est un signe positif, ajoute t-il, on souhaite que le gouvernement consacre autant de temps à l’agroalimentaire qu’à l’agriculture ». Un rendez-vous vient d’être pris à l’initiative du ministère pour amorcer un dialogue sur le secteur. Jean-René Buisson rencontrera Stéphane Le Foll, nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire le 4 juin prochain.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois