Guerre des prix : l’Ania demande à être reçue par le Premier Ministre

27 avril 2015 - P.C.

"Les pouvoirs publics nous ont beaucoup écoutés. Nous leur demandons aujourd'hui de passer d’urgence à l’action. Nous leur demandons de faire appliquer strictement la loi, de sanctionner les abus de manière dissuasive, de renforcer l’arsenal législatif afin de mieux prendre en compte l’évolution du contexte commercial. Après les paroles, place aux actes !"

Telle est en substance le message qu'a adressé au gouvernement l'Ania dans une tribune publiée ce week-end par le JDD, et signée par son président ainsi que par les représentants de 29 autres organisations représentatives.

Des signatures, qui pèsent 15 789 entreprises agroalimentaires, dont 98% de PME, partout sur le territoire national, et près de 500 000 employés.

Fort de cette interpellation, et au regard de l'état dégradé des relations du secteur agroalimentaire avec la grande distribution, notamment suite aux rapprochements entre centrales d'achat, l'Ania demande désormais à être reçue par le Premier Ministre, Manuel Valls. Une demande qui fait suite au courrier du 11 juin 2014, qui lui avait été adressé, et qui le sollicitait déjà pour mettre fin à la guerre des prix entre enseignes. Cette fois, les représentants du secteur agroalimentaire demandent clairement une évolution du cadre réglementaire.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois