Vie des IAA

La certification HVE répond aux attaques de la Confédération paysanne et du Synabio

14 décembre 2020 - Amelie Dereuder

Suite à la conférence de presse du 2 décembre de la Confédération paysanne, du Synabio et d’autres associations (Lire ici) qui la qualifiait d’« enfumage », de « greenwashing » et de « tromperie du grand public », l’Association nationale pour le développement de la certification HVE (Haute Valeur Environnementale) a publié sa réponse. Elle est sur le même ton...

« Cette stratégie de dénigrement débridé de la part d’un syndicat agricole qui se vante de défendre la paysannerie française pose question. S’associer – pour donner du poids à cette croisade irrationnelle, violente et mensongère – à des acteurs industriels et commerciaux qui participent depuis plus de vingt ans, à ce que la part des produits bio importée et consommée en France ait augmenté pour atteindre désormais un tiers des volumes du bio proposés aux consommateurs français; et tout ceci au détriment des producteurs français bio et non bio: forcément, ça interroge », décrit la lettre ouverte de l’Association.

"Pas de monopole de l'agro-écologie"

« Ces propos ont profondément choqué les agriculteurs engagés dans des pratiques agro-écologiques que la Haute Valeur Environnementale leur permet de mettre en valeur. Une organisation dite « professionnelle » qui accuse sans aucun filtre ni droit de réponse, qui s’autorise à rabaisser gratuitement des acteurs sincères avec des termes aussi violents que « tromperie » ou des adjectifs humiliants tels que « ridicules », ne sert en rien la cause de l’agriculture française. Et la certification biologique – que nous défendons par ailleurs avec conviction pour les valeurs réelles et précieuses qu’elle porte – mérite bien mieux que de servir d’alibi vos discours outrageux, calomnieux et médisant », conclut-elle.

Dans cette lettre ouverte, l’association s’est aussi défendu de faire de la concurrence déloyale à la filière bio et se présente comme complémentaire :

  • La HVE s’intéresse à la fois à la biodiversité et à l’autonomie des exploitations vis-à-vis des intrants, notamment en matière de ressources en eau, deux sujets que ne contrôle pas la certification biologique,
  • La HVE s’intéresse à l’ensemble de l’exploitation en intégrant l’environnement des parcelles, là où la certification bio se concentre sur les pratiques au champ et offre la possibilité à une exploitation de n’appliquer le cahier des charges (bio) qu’à une partie de son activité,
  • La HVE intègre la validation du respect de la réglementation environnementale, là où la certification biologique considère que c’est un pré-requis que toute exploitation certifiée bio respecterait naturellement,
  • La HVE s’appuie sur des indicateurs de performance avec des seuils à dépasser poussant l’agriculteur à engager un processus d’amélioration continue, là où le bio présente un cahier des charges normatif sanctionnés par une liste d’interdits / obligations,
  • La HVE permet d’identifier les produits agricoles issus d’une agriculture agro-écologique exclusivement française, quand un même logo bio est utilisé pour toute production agricole qu’elle soit française, UE et même hors UE.
Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois