Energies

La direction de Cofigéo rencontre les services du ministère de l’Industrie

4 janvier 2023 - Christophe MENEUST

Plusieurs échanges ont eu lieu entre les services du Ministère de l’Industrie et les responsables du Groupe Cofigéo (William Saurin, Garbit, Raynal et Roquelaure, Zapetti, …), dont le dernier ce mardi. L’entreprise a été contrainte de réduire une partie de sa production, le 02 janvier 2023, faute de pouvoir répercuter la hausse de ses coûts énergétiques.

Quatre des huit sites de production de Cofigéo (Capdenac (Aveyron), Pouilly-sur-Serre (Aisne), Camaret-sur-Aigues (Vaucluse) et Lagny (Marne)) sont à l’arrêt depuis lundi, soit 80 % de la production. Soit, 800 salariés qui se retrouvent au chômage technique pour un mois, sur les 1 200. Cette décision est une première dans le secteur et a créé un séisme pour toutes les entreprises de la filière.
Ce mardi 03 janvier, une rencontre a été organisée avec les services du ministère de l’industrie. L’entreprise est accompagnée de près par les services de l’Etat en ce début d’année. Elle a bénéficié des aides mises en place pour les entreprises impactées par la crise énergétique :

- D’une part, un accompagnement à court terme est accordé par l’Etat à l’entreprise à travers la mobilisation du dispositif d’activité partielle de longue durée pour l’ensemble des salariés concernés par cet arrêt de production.

- D’autre part, à plus long terme, ce travail va se poursuivre notamment pour que le groupe puisse bénéficier sur 2023 des dispositifs mis en place pour aider les entreprises à prendre en charge une partie des surcoûts de leur facture énergétique.

Appel à la solidarité de l'ensemble des acteurs

Le cabinet du ministre de l’Industrie Roland Lescure le précise: "si l’aide de l’Etat est nécessaire, elle doit aller de pair avec une forte solidarité de l’ensemble de la filière agroalimentaire". En particulier, le Pacte de solidarité commerciale signé en fin d’année 2022 entre la Feef, l'Adepale et les représentants de la grande distribution est un pas important. "La solidarité de l’ensemble des acteurs est, plus que jamais, clé pour préserver le tissu de PME et TPE. A ce titre, il est également important que les négociations entre la grande distribution et les ETI industrielles françaises puissent s’appuyer sur ces bonnes pratiques de filière".

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois