Lait conditionné : les opportunités du marché chinois

22 mai 2015 - Pierre Christen

Outre le traditionnel petit-déjeuner, privilégié par 58 % des consommateurs de produits laitiers, les Chinois ont aussi développé des moments de consommation le soir (36 %) ou juste avant de dormir (56 %).

Les données transmises par Syndilait, le syndicat qui rassemble la majorité des professionnels français du lait de consommation liquide, fournissent de précieuses indications aux laiteries désireuses d’aborder les marchés lointains.

Une conquête du grand export d’autant plus nécessaire que le marché intérieur ne cesse de faiblir (-2,9 % en grande distribution en 2014). Ce à quoi s'ajoute la fin des quotas laitiers qui rend le marché laitier intra-européen encore plus concurrentiel. A ce titre, les exportations « intra-Union européenne » ont perdu 4,1 % en 2014.

En revanche, l’année dernière a vu les exportations « hors –UE » progresser de 12,9 % : le Gabon, Mayotte, l’Angola, la Polynésie et la Chine sont les locomotives de ce succès. Les volumes de lait conditionnés commercialisés vers la Chine ont augmenté de 15,1 % en 2014 pour atteindre près de 17,776 millions de litres (contre 15,445 millions de litres en 2013).

Les opportunités commerciales ne sont donc pas réservées aux seules poudres de lait, même si les volumes potentiels sont sans commune mesure. La Chine affiche d’ailleurs un mix produit en faveur du lait de consommation, qui représente 76,2 % des produits laitiers consommés. A titre de comparaison, le lait ne représente que 13,6 % des produits laitiers consommés en France, le « pays des fromages ».

La consommation de lait en Chine a progressé de 33 % depuis 2008

De 2008 à 2014, la consommation de lait en Chine a augmenté d’un tiers, passant de près de 7 milliards de litres à près de 9,2 milliards de litres. Même si cette consommation reste faible au niveau global par habitant (8 litres par an par habitant, contre 53 litres par an par habitant en France), elle a surtout augmenté dans les villes des zones côtières au sein de la classe moyenne. Elle bénéficie aussi des campagnes de promotion organisées par les Pouvoirs publics.

Selon Compass Prod Pack 2014, le lait blanc pèse précisément 9,172 milliards de litres (+ 2.12 % /2013), contre 13,512 milliards de litres pour le lait de soja (+1.3 %), 6,349 milliards de litres pour les boissons à base de riz, de noix et de graines (+8.5 %), et 26,912 milliards de litres pour les autres produits laitiers liquides du type crème, lait évaporé, lait sucré condensé, lait infantile et boissons lactiques (+3.6 %).

Un intérêt pour les laits prémiums

« Le bond quantitatif que vit la Chine est aussi qualitatif. Le goût des Chinois pour les laits de consommation haut de gamme est de plus en plus prononcé », souligne Anne-Sophie Royant, secrétaire générale de Syndilait.

Selon des données Nielsen (transmises par Tetra Pak), les références prémiums (lait blanc sans ajout d’ingrédient mais revendiquant une qualité élevée représentent une part de marché en volume de 18,7 %, soit une progression des volumes de 27%. Les laits « added value » (des laits blancs avec allégations fonctionnelles, délactosés, vitaminés, beauté) pèsent 7,9 % (en progression de 5 %). Quant aux laits ayant un bénéfice santé pour les enfants, leur part de marché s’élève à 13 % (+ 5 %). Du coup, les laits standards et économiques ne représentent que 60,4 % du marché, en régression de 16 %.

Précision d’importance : « les laits haut de gamme se définissent par le taux de protéines, et non par le taux de matières grasse. L’origine du lait est également un critère important de qualité sur ce marché », précise Anne-Sophie Royant.

Les usages sont aussi particuliers. Outre le traditionnel petit-déjeuner, privilégié par 58 % des consommateurs de produits laitiers, les Chinois ont aussi développé des moments de consommation le soir (36 %) ou juste avant de dormir (56 %), selon China U&A Dairy.

Les petits formats prédominent

Il faut aussi savoir que les petits formats (20 cl, 25 cl et 125 mL) prédominent : ils pèsent 80 % des ventes. Autre élément à retenir : ces formats sont très souvent sur-emballés avec des cartonnettes esthétiques. « Cela montre la haute image et le niveau de valeur que le lait véhicule », souligne Anne-Sophie Royant.

A savoir également : les laits aromatisés représentent 32 % de la consommation totale de lait de consommation en Chine. Il faut dire que c’est le continent asiatique dans son ensemble qui s’est épris pour les laits aromatisés, jusqu’à représenter 64,8 % des ventes de laits aromatisés dans le monde, selon les données Compass Prod Pack 2014 exposées par Syndilait.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois