MerAlliance met l'accent sur les économies d'eau, de gaz et d'ammoniac

12 octobre 2020 - Stéphanie PERRAUT

Le 27 septembre 2020, MerAlliance a réceptionné l’extension de l’usine de production de poissons fumés de Quimper (29). Initié en juillet 2019, ce chantier permet à l’industriel de loger une nouvelle ligne de filetage de 1 200m². Outre l’amélioration de la performance industrielle et du confort de travail, ce projet contribue à réduire l’empreinte carbone du site, en phase avec « SeaChange », la politique RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) du groupe Thai Union. Il s’agit d’un première étape d’un vaste programme sur trois ans qui vise à diminuer le risque ammoniac et développer les économies d’eau et de gaz (gaz naturel et propane).

Trois domaines sont ciblés :

  1. La production de froid. A distance de l’usine, la nouvelle « salle des énergies » abrite dans 250 m² un compresseur qui consomme six fois moins d’ammoniac que le précédent. Ce compresseur est associé à un condenseur aéro-réfrigérant. L’ensemble permet à l'entreprise d'économiser annuellement 8 000 m³ d’eau et 760 kg d’ammoniac.
  2. La consommation d’eau chaude. Le nettoyage quotidien des locaux et du matériel nécessite 200 m³ d’eau, jusque-là chauffés au gaz naturel. Une nouvelle pompe à chaleur chauffe l’eau en récupérant les calories générées par le compresseur du groupe froid. Le site s’est doté pour l’occasion d’un ballon d’eau chaude d’une capacité de 60 m3, soit trois fois plus que le précédent. Le tout permettra d’économiser 1,5 million kW/h de gaz naturel par an.
  3. Le recyclage de la glace. Chaque caisse de saumon frais réceptionnée contient 2,5 kg de glace. Cette glace était encore récemment transportée par chariot élévateur jusqu’à la station de traitement à l’entrée du site. Elle est aujourd’hui déversée lors du décaissage dans une cuve, en atelier. De là, elle rejoint le réseau des eaux usées puis la station. MerAlliance enregistre ainsi une économie annuelle d’une tonne propane.

En associant les productions de froid et d’eau chaude, cette nouvelle installation génère des économies d’énergie significatives. MerAlliance a donc décidé de s’engager durablement dès début 2021 auprès de l’État via un Contrat de Performance Énergétique (CPE). L’entreprise constitue avec certains de ses fournisseurs un « Comité de Pilotage Energétique » qui, au travers de revues énergétiques annuelles, contrôlera la tenue de ses engagements de performances énergétiques pendant les cinq prochaines années.

 

Ateliers de l'Emballage

LES ATELIERS DE L'EMBALLAGE

Une journée sur le thème :  la fin programmée des plastiques à usage unique - Enjeux, perspectives, solutions

2 modes de participation au choix : 

Journée en présentiel le 1er décembre à Rennes
Version distancielle : le replay vidéo de la journée + toutes les présentations au format PDF