Vie des IAA

Nestlé veut que la moitié de ses céréales du petit-déjeuner soient Nutri-Score A ou B d’ici 2021

26 octobre 2020 - Amelie Dereuder

Depuis fin 2019, Nestlé intègre le Nutri-Score à son offre européenne. Le numéro un mondial de l’agroalimentaire porte actuellement ses efforts de reformulation sur les céréales du petit-déjeuner. Le groupe suisse s’est donné pour objectif d’avoir son offre notée A (14 %), B (31 %) ou C (55 %) d’ici la fin d’année, et 50 % en A ou B fin 2021. Début 2020, 9 % des céréales étaient notées Nutri-Score A, 25 % en B, 53% en C et 13% en D.

Le travail de reformulation a commencé il y a plus de quinze ans, avec de petites optimisations successives pour que le changement de goût ne soit pas perceptible. A titre d’exemple, les céréales Chocapic, best-sellers de la marque et représentant 30 % des volumes, sont passées d’un Nutri-Score D en 2003 à B en 2020. Nestlé y a intégré du blé complet (+129 % de fibres, +72 % de protéines) et a réduit les sucres (-41 %), le sel (-56 %) et les acides gras saturés (remplacement de l’huile de palme par de l’huile de tournesol). Les équipes R&D ont aussi supprimé les arômes et colorants artificiels de la recette.

Outre l'amélioration nutritionnelle, Nestlé s’est également donné pour objectif d’atteindre 100 % d’emballages recyclables ou réutilisables d’ici 2025.

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois