Emballages

Les gourdes individuelles réduisent leur impact environnemental

18 novembre 2020 - Karine Ermenier

Alors que le Tribunal de commerce de Lyon vient de confirmer que la nouvelle gourde Andros était bien recyclable et qu'elle pouvait l'alléguer, le marché des compotes individuelles continue à innover pour réduire l’empreinte carbone de ses emballages. Exemple à travers trois autres développements récents.

C'est l'effervescence au rayon des compotes nomades. L'enjeu de la recyclabilité des gourdes devient tellement stratégique que Materne avait assigné en justice Andros le 16 octobre dernier, demandant le retrait du marché de sa nouvelle gourde recyclable. Ainsi que l'interdiction de sa commercialisation aux motifs de tromperie du consommateur et de concurrence déloyale. Le Tribunal de commerce de Lyon l'a débouté sur tous les chefs, jugeant que cette gourde en mono-polypropylène était bien recyclable, car susceptible d’être prise en charge par la filière de recyclage du polypropylène rigide comme l’atteste des essais menés en août 2020 par le Cotrep (Comité technique pour le recyclage des emballages plastiques). Andros est également autorisé à l'alléguer sur ses emballages.

Materne devra donc attendre pour concurrencer Andros sur ce terrain avec sa gourde en mono-polyéthylène recyclable dans la filière des PE souples. Saluons, toutefois, le caractère innovant des deux solutions qui vont permettre, chacune à sa façon, de faire rentrer ces emballages dans une boucle plus vertueuse. Le marché montre qu’il peut évoluer et, d'ailleurs, d'autres propositions concrètes en témoignent.

 

St Mamet déploie ses berlingots Tetra Pak recyclables

Là, pas de questionnement sur la filière de recyclage. Celle des briques en carton Tetra Pak existe bel et bien. C’est un argument sur lequel s’appuie St Mamet pour promouvoir ses nouveaux berlingots de compote sans sucres ajoutés équipés d’une paille en papier. « Une étude FutureThinking 2020 nous confirme que ce format unique recyclable est plébiscité par les familles », indique la marque. Trois recettes de 100 g sans sucres ajoutés sont lancées : la compote de pommes x 12 et x 24, la compote de pommes bio x 8 et le smoothie pomme-pêche-abricot x 12.

 

Trois recettes de 100 g sans sucres ajoutés sont lancées en berlingot : la compote de pommes x 12 et x 24, la compote de pommes bio x 8 et le smoothie pomme-pêche-abricot x 12.

Trois recettes de 100 g sans sucres ajoutés sont lancées en berlingot : la compote de pommes x 12 et x 24, la compote de pommes bio x 8 et le smoothie pomme-pêche-abricot x 12.

 

Materne allège ses bouchons hélices de 40 %

Désormais, les bouchons hélice de Pom’Potes Materne se clipsent pour se refermer. De quoi permettre une consommation fractionnée du produit. Comme mis en avant sur les facings des étuis, ce nouveau bouchon contient 40 % de plastique en moins que le précédent. Au verso des packs, la marque communique sur les actions menées pour réduire son impact environnemental comme la proximité du sourcing de pommes, de la transformation en France dans l’Aisne ainsi que les projets en cours sur l’éco-conception et la recyclabilité des gourdes. Materne, sur ce point, travaille sur le développement d’une gourde en mono-polyéthylène qui sera recyclable dans la filière PE souples lors de l’extension des consignes de tri.

 

Comme mis en avant sur les facings des étuis, ce nouveau bouchon contient 40 % de plastique en moins que le précédent.

Comme mis en avant sur les facings des étuis, ce nouveau bouchon contient 40 % de plastique en moins que le précédent.

 

Good Goût réduit de 28 % son empreinte carbone avec une gourde biosourcée

Good Goût lance sa gourde biosourcée sur le marché babyfood en France. D’origine végétale, l'emballage des gourdes « Petit Déj » est composé à 82 % de matériau issu de résidus de canne à sucre. Il s’agit d’une première étape pour l’entreprise française certifiée B Corp tout récemment et neutre en carbone depuis 2020. Elle envisage, à terme, de proposer une gourde recyclable. Dans l’immédiat, cela lui permet, en n’utilisant plus de matière première d’origine fossile, de réduire de 28 % l’empreinte carbone de son emballage. Son objectif est de commercialiser 100 % de ses produits en emballages recyclables à l’horizon 2024.

 

La nouvelle gourde Good Goût est composée à 82 % de matériau issu de résidus de canne à sucre.

La nouvelle gourde Good Goût est composée à 82 % de matériau issu de résidus de canne à sucre.

ELO Emballage - 09 & 10 décembre 2020

ELO EMBALLAGE

Participez aux 1ères rencontres
connectées de l'emballage

09 & 10 décembre 2020

● 7 webconférences thématiques
● Un espace d’exposition

Accès visiteur gratuit sur simple inscription