J.P. Girard demandera une nouvelle loi si les négos 2015 sont pires que les précédentes

27 octobre 2014 - Pierre Christen

Lors des Assises de l’Alimentation, organisées par l’Ania la semaine dernière au Sial, Jean-Philippe Girard, président de l’Ania a précisé sa position quant à la pression sur les prix qu’exercent les enseignes de la grande distribution. « Ce ne sont pas des relations tendues mais bien une guerre des prix entre enseignes où les industriels de l’agroalimentaire et les agriculteurs sont les premières victimes », a-t-il rappelé.

Le préalable pour l’Ania n’a pas changé : l’application de la loi. « Les efforts de la DGCCRF doivent se poursuivre et être renforcés pour les négociations commerciales 2015 », a-t-il précisé

Son état d’esprit reste de passer de la confrontation à la co-construction. Mais il prévient. « Si nous n’y parvenons pas, si les négociations 2015 sont pires que les précédentes - et les derniers rapprochements entre Auchan - Système U et Casino - Intermarché ne nous incitent à l’optimisme - alors nous serons obligés de conclure que la loi ne remplit pas l’objectif et nous demanderons une nouvelle loi qui soit tournée vers la responsabilité des filières et l’emploi ».

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois