Les cinq lauréats agroalimentaires de l’appel à projets « Première Usine » prévoient de créer plus de 500 emplois d’ici 2026. Crédit photo Adobe hansenn

Ingrédients

Cinq PME récompensées pour l’appel à projet « Première Usine »

2 décembre 2022 - Amelie Dereuder

Parmi les 18 PME et start-up sélectionnées par le Gouvernement pour l’appel à projet « Première Usine », cinq sont issues du secteur des ingrédients alimentaires. Il s’agit de Microphyt, Umiami, Futura Gaia Technologie, Green Spot et de Bioprox.

Dans le cadre de sa stratégie « Start-up industrielle » de France 2030, un nouvel appel à projet s’est clôturé. Il s’agit de « Première Usine », une initiative dotée d’une enveloppe de 550 M€ pour 2022-2026, qui vise à soutenir le développement de start-ups et de PME innovantes. 18 projets ont été sélectionnés, dont cinq sur les ingrédients alimentaires.

Dans le domaine des microalgues, Microphyt porte le projet Mic Seatie à Baillargues (34). Il s’agit d’une usine éco-responsable associant des photobioréacteurs et une plate-forme d’extraction verte pour produire 30 tonnes de biomasse algale et 100 tonnes d’ingrédients à haute valeur ajoutée.

Futura Gaia Technologie a été sélectionnée pour son projet GeoFarm, une ferme verticale automatisée de dimension industrielle à Rodilhan (30). Elle permet de cultiver des végétaux sur terreau hors-sol sans pesticide et à l’abri des dérèglements climatiques.

Umiami a remporté l’appel à projet pour Upu, sa première usine d’alternatives à la viande à Loges-en-Josas (78). Opérationnelle en 2023, elle pourra produire 15 000 tonnes d’ingrédients à base de protéines végétales par an, pour l’industrie alimentaire et la restauration.

Bioprox vise à implanter d’ici trois ans une nouvelle unité de production de protéines recombinantes et d’enzymes à Noyant (49). Le projet Bioprep intégrera une ligne d’extraction, d’enrichissement et de séchage, ainsi qu’une ligne de fermentation.

Green Spot Technologies a été retenue pour son projet GST Demo à Ramonville-Sainte-Agne (31) et Carpentras (84). La plate-forme développée par la PME transforme les coproduits végétaux en poudre fermentée riche en nutriments. Le process ne génère que de la vapeur d’eau.

A elles cinq, ces entreprises prévoient de créer plus de 500 emplois en France d’ici 2026.
Pour accompagner cette dynamique, cette première vague de lauréats sera accompagnée d’une seconde édition d’ici la fin du premier trimestre 2023.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois