Suite à la cession d'Eurogerm, Jean-Philippe Girard va s’impliquer dans un nouveau projet : la société d’investissement Steva, qu'il a créée l’an dernier à Dijon. Crédit photo : Steva

Ingrédients

Jean-Philippe Girard cède Eurogerm et se lance dans Steva

3 mai 2021 - Amelie Dereuder

Après avoir fondé et dirigé pendant 32 ans Eurogerm, Jean-Philippe Girard a acté la revente de l'entreprise à une nouvelle holding : Novagerm. L’entrepreneur se lance dans un nouveau projet :  la société d’investissement Steva.

Après l’annonce en janvier de négociations exclusives avec Naxicap Partners, le spécialiste des ingrédients de boulangerie Eurogerm a concrétisé le changement d’actionnariat le 29 avril dernier. Auparavant détenue à 62,58% par son p-dg Jean-Philippe Girard, ACG (la holding d’Eurogerm) et Unigrains, l'ETI cotée en bourse appartient désormais à Novagerm, qui a acquis 63,81 % des parts. Cette nouvelle holding a été créée spécialement pour cette acquisition : environ 63 % appartiennent à Naxicap Partners, 24 % à Unigrains, 10 % à ACG et 3 % se répartissent entre différents cadres d’Eurogerm.

Benoît Huvet a pour sa part quitté ses fonctions après 25 ans d'engagement à la direction "de ce magnifique navire", pour reprendre sa propre expression. Il sera remplacé dans les douze prochains mois, tandis que le fondateur Jean-Philippe Girard, qui a présidé l'Ania de 2013 à 2018, reste impliqué dans la direction le temps de la transition. Le dirigeant sera épaulé par un directoire constitué de Sébastien Jollet, Yannick Le Moteux, Serge Momus et Edouard Navarre.

Une société d’investissement pour des projets durables

Jean-Philippe Girard va profiter de la revente d’Eurogerm pour s’impliquer dans un nouveau projet : la société d’investissement Steva. L’entrepreneur a créé cette holding l’an dernier à Dijon. Elle vise à soutenir les projets durables à travers deux dispositifs :

- Star’Terre, qui améliore la qualité de vie dans les domaines de la mobilité, du numérique, de l’environnement, la santé…,

- et Eat’Vallée, axé sur la filière alimentaire. Tous les projets concernant les protéines et ferments du futur, l’alimentation numérique, la sécurité et la traçabilité alimentaire, les emballages et stockages du futur, le recyclage, la lutte contre le gaspillage, l’information et la transparence entre le producteur ou la productrice et le consommateur ou la consommatrice sont susceptibles d’être soutenus.

Pour chaque société, la prise de participation ne dépassera pas 30 % du capital. Si le créateur souhaite par la suite racheter ses parts, 10 % des sommes recueillies par Steva seront reversés à des associations caritatives.

La première levée de fonds de Steva a permis de réunir 20 millions d’euros qui seront réinvestis dans une soixantaine de projets de 150 000 €, ainsi que des lauréats qui toucheront 1 million d’euros pour se développer. Le reste servira pour des prêts d’honneur pour améliorer leur modèle économique.

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois