Ingrédients

Reb-A : l’édulcorant intense 100% naturel bientôt autorisé en France

23 janvier 2009 - Pierre Christen

La Stevia rebaudiana Bertoni, connu sous le nom d’herbe douce du Paraguay, est consommée en Amérique du Sud de manière ancestrale.

Alors que le marché de l’aspartame est à la peine, le rebaudioside A (reb-A), extrait de la Stevia rebaudiana Bertoni, une plante qui pousse au Paraguay, suscite les convoitises des industriels de l’agroalimentaire désireux de répondre à la double tendance : clean label (naturalité) et allégé en sucres. Ce substitut naturel du sucre est un édulcorant intense deux cent fois plus sucré que le sucre de canne et sans calorie. Deux atouts de choix pour séduire les formulateurs des secteurs des boissons, des desserts laitiers, de la pâtisserie et des confiseries.

un marché prometteur

En France, la société Greensweet s’est positionnée sur ce marché prometteur. Implantée sur le Biopôle Clermont Limagne, elle a déposé un dossier d’autorisation auprès de la DGCCRF, en partenariat avec la société MBG Green Technology, qui pérennise l'approvisionnement en feuilles de stévia séchées en provenance d'Amérique du Sud.

Cette démarche a suscité un premier avis de l’Afssa, en date du 11 septembre 2008, qui considère que l’emploi du reb-A de pureté supérieure à 97 % ne présente pas de risque pour le consommateur.

Au niveau mondial, le comité mixte FAO/OMS d'experts des additifs alimentaires (Jecfa) a décidé en juin 2008 d’élever la dose journalière admissible (DJA) à 4 mg/kg pour la famille des steviol glycosides, qui regroupe le reb-A, ainsi que d’autres composés tels le rebaudioside C, le dulcoside A ou le stevioside.

Le projet d’arrêté initialement élaboré par la DGCCRF a intégré les données du Jecfa, qui prennent en compte la famille des steviol glycosides. Ce qui a suscité un second avis de l’Afssa, en date du 16 décembre 2008, défavorable au projet d’arrêté d’autorisation de la famille des glycosides de stéviol. Les experts de l‘Agence ont retoqué le projet, argumentant que les autres glycosides de stéviol (le stévioside, le rebaudioside C et le dulcoside A) n’ont pas fait l’objet d’évaluation.

En conséquence, le projet d’arrêté modifié en cours d’écriture ne concerne que l’autorisation du reb-A. Il devrait être finalisé courant février.

De son côté, la société Greensweet a développé une méthode de purification naturelle de cette molécule afin d’obtenir un produit qui contient plus de 98 % de reb-A purifié : le Reba 98. Mais elle regrette que le projet d’arrêté dans sa version initiale intégrant la famille des steviol glycosides n’ait pas reçu un avis favorable de l’Afssa.
« J’ai alerté les différents ministères, déclare Joël Perret, président de Greensweet. Ce projet d’arrêté va dérouler le tapis rouge aux multinationales positionnées sur le reb- A». Joël Perret fait référence au brevet déposé par Cargill sur le procédé de purification du reb-A, et que le groupe américain entend bien défendre. « Il ne sera pas supportable pour nous d’entrer dans une bataille juridique », affirme-t-il.

Coca-Cola et Cargill ont conclu un accord commercial pour le développement d’une marque baptisée Truvia. De son côté, Pepsico n’est pas resté sans réagir. Le géant américain a passé un accord similaire avec Merisant autour de la marque PureVia.

La société Greensweet regrette d’autant plus le choix de restreindre l’autorisation sur le seul reb-A, qu’une étude réalisée par un de ses clients en Suisse souligne l’intérêt d’utiliser la famille des steviol glycosides. «Un test consommateur montre que la forme la mieux acceptée par le consommateur est un mélange complet de steviol glycosides comprenant 60 % de reb-A », indique Joël Perret. Ce client pourra toutefois commercialiser ce type de mélanges en Suisse, en Nouvelle-Zélande ou en Australie, autant de pays qui ont bâti leur texte d’autorisation sur la base des recommandations du Jecfa.

ELO Energies

ELO ENERGIES : 
PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE & DÉCARBONATION

● 6 webinaires animés par notre rédaction et par nos partenaires
● Posez vos questions auxquelles les intervenants répondront en direct
● Profitez d'un accès libre et gratuit sur simple inscription en ligne