Ingrédients

Valoriser les coproduits en préservant les antioxydants

3 novembre 2014 - Amélie Dereuder

En temps normal, les coproduits de pommes vont brunir en quelques minutes quand les polyphénols vont s'oxyder. En les traitant rapidement, il est possible de préserver les antioxydants grâce à un procédé d'Agrotec.

Agrotec, le Centre de Ressources Technologiques agroalimentaire de l'Agropole à Agen, travaille depuis 20 ans sur la valorisation de coproduits végétaux. Notamment, le centre étudie le moyen d'exploiter les extraits ayant des propriétés antioxydantes. Le tout avec des méthodes économiques, peu coûteuses en énergie et sans solvant chimique. Le but étant de préserver la richesse en antioxydants des matrices afin de pouvoir les proposer telles quelles ou de les utiliser pour enrichir des produits alimentaires afin qu’ils conservent leurs propriétés antioxydantes plus longtemps. Les extraits obtenus peuvent être destinés à l'alimentation humaine et animale ainsi qu'à la cosmétique.

Audrey Massias-Duchêne, doctorante à Agrotec, explique : « Notre but est de proposer des méthodes de préservation de composés antioxydants, comme les polyphénols ou certaines vitamines provenant de coproduits de fruits ou de légumes. Par exemple, nous avons récupéré des gâteaux de presse de pommes, que des producteurs de jus cherchent à valoriser. En temps normal, ces produits sont jetés. Ils vont brunir en quelques minutes lorsque les polyphénols vont s'oxyder. Les travaux réalisés permettent d’envisager des solutions technologiques pour préserver toutes les propriétés antioxydantes de ces coproduits. »

Protéger les molécules thermosensibles
Le plus souvent, purifier des antioxydants par des procédés physiques ou chimiques est coûteux, ce qui décourage les industriels. Une des méthodes retenues par Agrotec est de concentrer un pool d’antioxydants, en éliminant l'eau grâce à différents moyens tels que l’hydrodistillation, la concentration... Ces procédés permettent de chauffer sous vide, en ne dépassant pas 50°C afin d'épargner les molécules thermosensibles. Il est également possible de réaliser une ultrafiltration tangentielle. Cette fois, il y aura une sélection en différentes fractions par la taille des molécules, ce qui donnera un extrait avec divers composés. Le centre analyse ensuite l'activité antioxydante de chaque fraction par plusieurs méthodes de dosage et de quantification des polyphénols et des vitamines.

« Notre travail est de vérifier la faisabilité d’un projet de valorisation. Nous proposons à l'industriel -ou au professionnel - une méthodologie adaptée à ses besoins. Nous réalisons des tests pilote, et nous pouvons aussi trouver des partenaires qui seront capables d'extraire les composés ou d’établir un process de transformation personnalisé. Nous pouvons aussi chiffrer le montant de l'opération si l'industriel souhaite l'installer dans son atelier » précise Audrey Massias-Duchêne.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois