Procédés

Interpack. Gros plan sur les procédés biscuitiers

19 juillet 2011 - Isabelle Dulau

A Interpack, au delà de l'emballage et du packaging, quatre halles sont dédiés aux procédés des produits sucrés dont la biscuiterie

Tous les trois ans, le salon Interpack réunit à Düsseldorf l’offre internationale en emballage, packaging et procédés. Parmi les 2 700 exposants, quelque 500 présentaient leurs machines pour les secteurs : confiserie/chocolaterie, boulangerie, biscuiterie et pâtisserie, tous rassemblés dans 4 des 19 halls d’Interpack. Un salon à l’intérieur du salon !

Biscuits fourrés : des cappers de plus en plus polyvalents

Pour confectionner les goûters fourrés tels que les BN ou les Petit Prince, des machines sandwich ou capper sont indispensables. Au détour des allées du salon Interpack, de nombreuses machines étaient présentées parmi lesquelles celles des fabricants: SG2C (France), Ar-Can (Turquie) et FPE (Italie). En France, les goûters fourrés sont en tête des ventes du rayon biscuits sucrés, ils représentent quelque 55000 tonnes de produits.

Automatisation de l'injection et du nappage des pâtisseries

SG2C (ex-Sogem) a présenté à Interpack une nouvelle machine d'injection et de fourrage. Les éclairs, choux, cakes ou muffins sont fourrés puis nappés, par pas de huit, et ce, sans changer de godet car l’empreinte y est mixte ; à la fois ronde pour les choux ou longue pour les éclairs.

Le « reworking » des biscuits

Les biscuits et gaufrettes écartés pour cause de défauts sont valorisables dans de nouvelles pâtes, après avoir été préalablement réduits en poudre. Ce recyclage ou « reworking » est une des applications des micro-cutters tel que le Microcut de Stephan.

Le sommaire en PDF

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois