Environnement

Diana Food inaugure sa chaudière biomasse à Antrain

8 juin 2015 - Marjolaine Cérou

Le spécialiste des extraits végétaux naturels a inauguré ce jeudi 4 juin sa chaufferie biomasse sur son site d'Antrain (35). D'une puissance de 3,68 Méga Watts, l'installation couvre plus de 90 % des besoins énergétiques du site.

Diana Food, racheté en 2014 par le groupe allemand Symrise, mise désormais sur le bois-énergie. En pleine semaine du développement durable, le spécialiste des extraits végétaux naturels a inauguré le jeudi 4 juin sa chaudière biomasse sur son site d'Antrain en Ille-et-Vilaine. D'une puissance de 3,68 Mégawatts, l'installation couvre plus de 90 % des besoins énergétiques du site, le reste étant fourni par une chaudière à gaz propane installée pour remplacer l'ancienne chaufferie fioul.

« Cette nouvelle technologie plus respectueuse de l'environnement permet d'éviter le rejet dans l'atmosphère de plus de 6230 tonnes de CO2 par an, soit l'équivalent de 3000 véhicules particuliers », a déclaré Léandre Pigneul, directeur des sites d'Antrain et de Cossé, lors du discours d'inauguration.


Éviter le rejet de plus de 6230 tonnes de CO2 par an

Pour ce projet, Diana Food s'est appuyé sur la société Cofely Services, filiale d'Engie (ex-GDF Suez), qui s'est vue confier la conception, la construction, le financement et l'exploitation pendant dix ans de l'unité de production de vapeur à partir de biomasse pour son usine.

Concernant les approvisionnements, les 7000 tonnes de bois-énergie consommées par la chaufferie chaque année se composent principalement de plaquettes forestières ainsi que de bois propre de récupération (broyat de plaquettes) récoltés localement dans un rayon maximum de 100 kilomètres. L'installation est ainsi alimentée par la plateforme bois de Combourg.

De gauche à droite : Gilles Petitjean, directeur de l'Ademe, Yannick Riou, président de Diana Food, Jean-Marie Hubert, directeur régional de Cofély Services, Jean-Luc Chenut, président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine et Léandre Pigneul, directeur des sites Antrain et Cossé de Diana Food.

Fort d'un investissement de 4,2 millions d'euros, cette construction a été réalisée dans le cadre de l'appel à projets Biomasse Chaleur Industrie Agriculture Tertiaire (BCIAT) de l'Ademe (Agence de l'environnement de la maîtrise de l'énergie). Elle a été subventionnée par l'Agence à hauteur de 684000 euros pour la partie biomasse.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois