Charlène Rouault, responsable sécurité-environnement de Soréal, partage un retour d'expérience positif sur l'utilisation de la solution TMS Studio.

Prévention : Soreal évalue les gestes répétitifs grâce à TMS Studio

19 mai 2021 - Pierre Christen

Mise en œuvre sur la ligne de démonstration de l’Usine Agro du Futur, à voir sur le CFIA 2021, la solution innovante TMS Studio a été testée par l’entreprise Soréal. Retour d’expérience et point de vue de la Carsat.

Lors du salon CFIA, qui se tiendra au Parc Expo de Rennes Aéroport, du 9 au 11 juin, l’espace Usine Agro du Futur, porté par Bretagne Développement Innovation (BDI) et le pôle de compétitivité Valorial, avec le soutien de la région Bretagne, va mettre à l’honneur des technologies innovantes répondant aux enjeux stratégiques pour l’industrie agroalimentaire, dont celui de la santé au travail. Prévue initialement pour l’édition 2020 du salon, la ligne de démonstration intègre des solutions sur lesquelles des retours d’expérience sont disponibles. C’est le cas de TMS Studio, un système d'aide à l'identification et à la prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS), expérimenté par le spécialiste des sauces Soréal en février dernier sur son site de Brie au Sud de Rennes (35).

Quatre postes différents ont été testés sur une journée entière, en présence de David Pliquet, le fondateur d’E-Mage-IN 3D, à l’origine de la solution. « Il est venu avec la valise, comprenant les capteurs, les combinaisons, et la tablette connectée. La mise en œuvre s’est révélée simple, nous aurions pu être facilement autonomes grâce à un guide », relate Charlène Rouault, responsable sécurité-environnement de Soréal. Les quatre opérations clefs testées (fabrication des sauces, pesée, embouteillage et thermoformage) correspondent à des situations où des gestes répétitifs et des ports de charge peuvent intervenir. « La solution nous a apporté des données factuelles, qui nous ont permis de rendre les choses objectives. Mis en regard de la vidéo que nous avons tournée, le rapport permet d’avoir un constat partagé par tous », commente Charlène Rouault. « L’effet technologie 4 .0 a plus aux équipes », ajoute-t-elle.

En pratique, les salariés ont été équipés avec l’une des combinaisons réalisées en partenariat avec Armor Lux. « Elles sont agréables à porter, assez élastiques, et on peut les enfiler sous la tenue de protection », précise-t-elle. Bardées de capteurs sans fil, elles ont permis d’enregistrer 60 mouvements par seconde pendant une quinzaine de minutes. Les données présentées dans un rapport sont fléchées sur les différentes parties du corps (poignets, épaules, etc.), selon la méthode RULA (Rapid Upper Limb Assessment). Cette méthode est reconnue par les professionnels de l’ergonomie pour identifier les risques d'apparition de TMS sur les membres supérieurs. Un code couleur permet d’identifier les situations qui demanderaient de diminuer le mouvement concerné.

Les résultats en cours d’analyse vont permettre d’identifier des pistes d’amélioration et de générer un plan d’actions. Par exemple : des problématiques ont d’ores et déjà été identifiées autour des scotcheuses manuelles ou du positionnement des écrans à la pesée.«TMS Studio apporte des données, qu’il faut analyser. Il y a des éléments évidents, qui seront faciles à régler, mais d’autres sont plus complexes. C’est pour cela que nous souhaitons être accompagnés par la Carsat », conclut Charlène Rouault. Des réunions sont d’ores et déjà programmées en ce sens.

Une solution à intégrer dans une démarche structurée

Que pense justement la Carsat de la solution ? « Cette démarche a de l’intérêt. Elle apporte de l’innovation et peut entraîner de nouvelles entreprises à s’engager sur le sujet. Il faut bien avoir en tête que la prévention des troubles musculo-squelettiques est un sujet complexe. Il n’y a, bien évidemment, pas de solution miracle. Si l’on utilise TMS Studio par à-coups et qu’ensuite les données sont mal exploitées, il sera difficile de générer un plan d’actions efficace. Il est important de bien structurer sa démarche », répond Isabelle Rimbault contrôleur de sécurité à la Direction des risques professionnels de la Carsat Bretagne.

Isabelle Rimbault attire l’attention sur un point de vigilance : « TMS studio met l’accent sur les facteurs de risques biomécaniques (gestes répétitifs ; manutention, etc.). On sait également que l’environnement de travail joue un rôle clef (bruit, froid, …) ainsi que les facteurs psycho-sociaux (sens du travail, entraide,…). C’est pourquoi il importe d’élargir l’approche, notamment en la combinant à une analyse ergonomique, y compris dès le stade de la captation des mouvements », indique-t-elle.

A noter, les Carsat portent la seconde version du programme TMS Pros, lancé en 2020. Ce programme vise à accompagner 8000 entreprises en France. « L’idée est que les entreprises construisent une démarche structurée de façon à se projeter globalement et à s’inscrire dans la durée », affirme Isabelle Rimbault.

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois