Les bouteilles de Vichy Célestins sont désormais fabriquées en matière 100 % recyclée (hors étiquette et bouchon).

Emballage

Sources Alma veut fabriquer toutes ses bouteilles en PET recyclé d’ici 2025

16 mai 2022 - Marion DESPOUYS

Sources Alma a lancé en avril la commercialisation de nouvelles bouteilles Vichy Célestins en plastique 100% recyclé. L’occasion de revenir sur la stratégie du groupe français qui a inauguré en novembre dernier son centre de recyclage intégré, une première en Europe. 

Depuis quelques mois, le rayon des eaux de source et minérales a vu apparaître de nouvelles bouteilles proposées par Sources Alma :

  • Vichy Célestins, avec des formats 1,15 litre et 50 cl en matière 100 % recyclée (hors étiquette et bouchon),
  • Rozana dont la bouteille est fabriquée en plastique 100 % recyclé, et dont le film et le bouchon sont 100 % recyclables,
  • et St-Yorre avec des bouteilles en plastique 100 % recyclé.

Les bouteilles de ces trois marques sont équipées d’un bouchon solidaire. Autre point commun, elles sont toutes fabriquées dans le centre de recyclage intégré de Sources Alma, le « RoxPET » inauguré à Saint-Yorre en novembre 2021. Agnès Jacquot, directrice communication et RSE, explique la stratégie du groupe.  

Quel a été le point de départ de cette démarche ?

Sources Alma a fait le choix dès 1992 d’utiliser du PET, puis en 2009 du plastique recyclé (rPET) pour la fabrication de ses bouteilles destinées à ses eaux de source et minérales. La société intègre alors la filière du recyclage en créant, en 2009, une usine de fabrication de rPET pour augmenter le taux d’incorporation de PET recyclé dans la fabrication de ses bouteilles afin de préserver les ressources naturelles.

Pourquoi le groupe a-t-il choisi de fabriquer son propre rPET plutôt que de l’acheter ?

Fabriquer son propre rPET, c’est la garantie d’une matière de grande qualité qui répond aux exigences fixées pour le contact alimentaire et permet d’assurer un approvisionnement en circuit court et la traçabilité du plastique recyclé. L’intégration des étapes de recyclage au sein de Sources Alma témoigne d’une volonté d’intégrer en amont les enjeux environnementaux et d’un engagement dans une économie circulaire et vertueuse, « de la bouteille à la bouteille ».

Quel est l’objectif en créant l’unité de fabrication "RoxPet" ?

Dans la continuité de nos innovations en matière d’éco-circularité, la mise en service de notre nouvelle unité de fabrication de plastique recyclé, à Saint-Yorre (03), permet de doubler nos capacités de production et d’augmenter le taux d’incorporation de rPET de qualité contact alimentaire dans la fabrication de nos bouteilles.

Quels investissements ont été nécessaires pour permettre cette évolution de packaging sur les trois marques ?

Au total, ce sont 80 millions d’euros d’investissements productifs qui ont été injectés dans le plan de recyclage du groupe.

Quelles sont les projections en termes de transition environnementale, liées à ce nouveau mode de production ?

Désormais, les sites d’embouteillage les plus proches de Saint-Yorre sont approvisionnés avec des préformes de bouteilles, fabriquées sur place, intégrant du PET lui-même recyclé à Saint-Yorre. C’est une boucle circulaire optimisée en termes d’impact environnemental, en diminuant les étapes de transport. D'autre part, les évolutions technologiques, le développement et l’adaptation de l’outil industriel contribuent à améliorer l’intégration de matière recyclée qui se substitue aux matières premières vierges. Une boucle circulaire qui permettra à toutes les bouteilles de Sources Alma d’être majoritairement fabriquées en PET recyclé d’ici 2025.

Le prix des bouteilles est-il impacté par le changement de matériaux et par ce nouveau mode de production ?

Sources Alma ne souhaite pas s’exprimer sur ce sujet. 

Le groupe a-t-il prévu d'autres investissements dans les mois à venir ?

La création d’un troisième site de recyclage est prévue en Belgique en 2023, en partenariat avec Suez Environnement Belgique. Cette première usine belge de recyclage de PET traitera et transformera le plastique des bouteilles collectées en Belgique, pour en faire des granulés recyclés destinés à fabriquer de nouvelles bouteilles, pour le marché belge. Cette usine de recyclage, Filato, ambitionne de valoriser 80 % des bouteilles en PET collectées sur le marché belge dès 2023.


 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois