Des aides insuffisantes pour les entreprises de la filière foie gras

Le gouvernement a présenté mercredi 23 mars les mesures de soutien financier destinées à la filière foie gras dans le cadre du plan d’éradication de l’influenza aviaire. Et pour le Cifog, le compte n’y est pas.

Le comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras s’alarme d’une prise en compte insuffisante des besoins des entreprises d’abattage et de transformation du Sud-Ouest. Seule une avance de trésorerie remboursable de 60 millions d’euros a été annoncée.

Sauf qu’à partir du 02 mai, le vide sanitaire va mettre 4000 salariés au chômage technique, pour une période de trois à quatre mois. Le chiffre d’affaires non réalisé sera perdu. Tandis que les charges vont continuer de s’accumuler sur la période. C’est pourquoi le Cifog demande des mesures d’exonération ou d’allégement des charges sociales ou fiscales et de financement total de la mesure d’activité partielle.

Le comité interprofessionnel se veut plus rassurant sur l’amont de la filière, les producteurs bénéficiant d’une indemnisation de 130 millions d’euros, dont un acompte de l’ordre de 50 % de la perte à fin mai.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois