Ingrédients

Cargill investit dans ses usines européennes de sirop de glucose-fructose

17 novembre 2016 - A.D

La fin des quotas sucriers en 2017 sera aussi celle des quotas de production de sirops de glucose-fructose en Europe. Pour Cargill, c'est une excellente nouvelle et une occasion de mettre l'accent sur ses sirops issus de blé ou de maïs comme alternative au sucre. Le groupe investit 35 millions d'euros pour augmenter les capacités de production de ses usines de Manchester (Royaume-Uni), Bergen op Zoom (Pays-Bas) et Wroclaw (Pologne).

« Pour la première fois depuis des décennies, nous avons l’opportunité d’offrir un portefeuille de produits sucrants très flexible et diversifié, avec ou sans calories », explique Alain Dufait, directeur de l'activité amidons et produits sucrants chez Cargill. Le groupe fournit également des édulcorants comme des extraits de Stévia et de l'érythritol.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois