Qualité

La DGAL livre son bilan 2010 des non-conformités

20 septembre 2011 - Anne-Katell Mousset

Listeria monocytogenes et Salmonelles sont les principales causes des non-conformités enregistrées par la DGAL en 2010

1108 non-conformités ont été enregistrées par la DGAL en 2010. Un chiffre stable par rapport à l’an dernier (1061). Ces signalements remontent de plusieurs sources. En tête, les auto-contrôles. En effet 56% des non-conformités enregistrées par la DGAL proviennent des professionnels de l’agroalimentaire : producteurs, détaillants ou encore grossistes, sur la base de leurs auto-contrôles.

Les deux autres principales sources d’enregistrements sont les plans de surveillance/plans de contrôles (165 soit 20% des enregistrements) et les contrôles officiels hors plan de surveillance (68 enregistrements – 8,2%).
Le restant des signalements provient d’autres administrations, de contrôles aux frontières, de cas humains ou encore par exemple de plaintes consommateurs.

Listeria monocytogenes en tête des dangers
En 2010 comme en 2009, les bactéries Listeria monocytogenes et les Salmonelles sont les premières causes de signalement de non-conformités. 303 sont en effet à imputer à Listeria monocytogenes.

Un chiffre très important qui s’explique par une spécificité hexagonale comme l’explique le rapport de la DGAL : « En France, tout produit destiné à être consommé en l’état, trouvé positif en Listeria moncytogenes <100 ufc/g en cours de vie, et pour lequel il n’y a pas d’éléments permettant de garantir que le taux de 100 ufc/g ne sera pas dépassé à la DLC, donne lieu à une alerte ».

Ce graphique montre la répartition en 2010 des enregistrements d’origine nationale selon le type de danger :

Retraits et rappels
En 2010 le nombre de retraits s’élèvent à 395, dont 187 associés à un rappel des produits auprès du consommateur. En fait, un total de 214 rappels ont eu lieu en 2010 (contre 184 en 2009). Pour 27 d’entre eux, la DLC étant dépassée il n’y a pas eu de retraits en magasin. Principalement concernés par ces rappels : les produits de viande de boucherie avec plus de 41% des rappels, suivis des produits de la pêche (25%) et des produits laitiers (21%).

Ce graphique met en évidence la répartition des rappels de produits par type de contaminants en 2010. Concernant Listeria monocytogenes, il faut noter que 83% des cas concernaient des produits contaminés à plus de 100 ufc/g.
Rapport complet de la DGAL à lire ici

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois