Qualité

La FCD relooke son système d'étiquetage nutritionnel

2 novembre 2015 - Marjolaine Cérou

La Fédération du commerce et de la distribution (FCD) a présenté une nouvelle version système simplifiée de représentation graphique optionnelle simplifiée.

 

Les enseignes du commerce et de la distribution membres de la FCD (Auchan, Carrefour, Casino, Monoprix, Système U…) n'ont pas abandonné leur intention d'influer sur le choix de la représentation graphique optionnelle qui sera autorisée pour apposition volontaire dans le cadre de la Loi de Santé. Après avoir présenté l'an dernier un système issu du dispositif « A quelle fréquence » de Carrefour, elles ont présenté la semaine dernière au ministère de la santé le Système d’Étiquetage Nutritionnel Simplifié baptisé « SENS ». La nouvelle version met aux oubliettes le système Carrefour, qui se basait sur une consommation quotidienne, et la première version publiée par la FCD au printemps dernier qui se basait sur fréquence hebdomadaire ("occasionnellement", "1 ou 2 fois par semaine", "plusieurs fois par semaine", "tous les jours"). Simplifiée, elle permet de hiérarchiser individuellement les produits alimentaires selon leur composition nutritionnelle. Le visuel associe un logo à un libellé de fréquence, éventuellement couplé à une quantité (portion). Quatre classes ont été définies, du « Très souvent » à « Occasionnellement » selon quatre couleurs : du vert au violet, la couleur rouge ayant été volontairement bannie.

Ce système se présente comme une alternative au système 5-C, basé sur les feux tricolores britanniques et plébiscité par le professeur Serge Hercberg, qui jusqu'à présent a les faveurs de la Ministre de la Santé Marisol Touraine pour être le dispositif optionnel autorisé en complément de la déclaration nutritionnelle imposée par le règlement européen Inco n°1169/2011.

« L’objectif du «SENS» est d'aider les consommateurs à intégrer dans leurs choix les différents produits alimentaires, quelle que soit leur classe, dans une alimentation nutritionnellement équilibrée et variée», explique la FCD dans un communiqué. Le système s'appuie sur le système «Sain, Lim», développé en 2008 par Nicole Darmon, directrice de Recherche à l’INRA au sein de l’UMR NORT à Marseille, dans le cadre du groupe de travail de l'Afssa sur les profils nutritionnels. Celui-ci classe les aliments selon leurs défauts (score LIM) et leurs qualités nutritionnelles (score SAIN). L’algorithme obtenu permet de valoriser l’intérêt nutritionnel de chaque catégorie d'aliments.

Pour rappel, l'article 5 de la Loi de Santé présentée par la Ministre de la Santé Marisol Touraine, votée au Parlement prévoit « pour faciliter l'information du consommateur et pour l'aider à choisir en toute connaissance de cause, que la déclaration nutritionnelle obligatoire puisse être accompagnée d'une présentation ou d'une expression complémentaire au moyen de graphiques ou symboles sur la face avant des emballages ».

A noter que les enseignes de la FCD ont également exprimé leur volonté qu’un test en magasin soit réalisé avant la fin de l’année pour évaluer la compréhension des différents systèmes proposés.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois