Nutrition

PNNS2. L’Observatoire scrute la qualité dans nos assiettes

26 février 2008 - Josselin Moreau

Une des missions l'Observatoire sera de suivre l’évolution des prix en fonction des évolutions nutritionnelles et des gammes de produits lancées sur le marché.

L’Observatoire de la qualité des l’alimentation (Oqali) a été mis en place début février dans le cadre des recommandations du Conseil National de l’Alimentation reprises dans le Programme national nutrition santé 2006-2010 (PNNS2). L’enjeu consiste à enregistrer l’ensemble des initiatives industrielles concrètes d’amélioration de la qualité nutritionnelle des produits. On se situe donc au delà des seuls produits alimentaires pouvant utiliser des allégations nutritionnelles ou de santé. Ce guichet unique coordonnée par l’Afssa et l’Inra regroupera une base pouvant accueillir toutes les données recueillies par les scientifiques et les organisations partenaires. L’Observatoire sera présidé par Bernard Chevassus-au-Louis, ancien directeur général de l’Inra et ancien président de l’Afssa

Observer. « Le rôle de l’Observatoire est de suivre ce qui arrive sur le marché, d’observer les caractéristiques d’étiquetage, des recommandations, les informations et les conseils consommateurs formulées sur les emballages », indique Pierre Combris, coordinateur de l’Observatoire, directeur de recherche du laboratoire en alimentation et sciences sociales à l’INRA d’Ivry-Sur-Seine (Val-de-Marne).

Quantifier. La nouvelle entité a aussi pour mission de suivre l’évolution des prix en fonction des évolutions nutritionnelles et des gammes de produits lancées sur le marché. « De récentes études établissent l’existence d’un gradient social important en ce qui concerne les problèmes de santé – dont l’obésité – d’origine alimentaire. Tout le monde a compris qu’il y avait un problème entre les produits positionnés bas de gamme et ceux haut de gamme mais l’on n’avait pas d’outil pour le mesurer, souligne Pierre Combris. Le rôle de l’Observatoire sera de combattre certaines idées reçues et d’être capable de dire si les évolutions nutritionnelles concernent l’ensemble des références produites par les industries alimentaires ou simplement une partie des produits. » La nouvelle entité compte aussi quantifier les tonnages d’ingrédients (sels, sucres, …) mis sur le marché grâce aux données de composition. « Ceci a pour but d’éviter les ambiguïtés de communication », souligne Pierre Combris.

Vérifier. Dans le cadre des chartes d’engagements nutritionnels signées entre les entreprises agroalimentaires et l’État, l’Observatoire jouera le rôle d’outil de vérification de la tenue de certains de ces engagements, comme l’évolution des compositions nutritionnelles. « Mais il n’aura n’a pas vocation à intervenir sur d’autres points intégrés dans les chartes comme la limitation de la publicité à destination des enfants par exemple », précise Pierre Combris

Outil de partenariat. Pour mener à bien ses différentes missions, l’Observatoire aura besoin de partenaires fiables et durables. Il a déjà démarré de nombreux contacts avec les industriels, les distributeurs et les organisations d’interprofessions – dont Alliance7, Unilait et la FICT (Fédération française des industriels charcutiers, traiteurs et transformateurs de viandes) et la FCD (Fédération des entreprises du commerce et de la distribution).

L’obésité, miroir des inégalités sociales

En France, un adolescent sur six est en surpoids en classe de 3ème. L’étude menée par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques sur des enfants de 3ème a montré un gradient social très marqué pour les enfants souffrant de surpoids. « La prévalence varie de 1,4 % chez les enfants de cadres à 7,9% chez les enfants d’ouvriers » indique le rapport. L’étude pointe aussi des disparités en fonction de la zone géographique avec une prévalence du surpoids plus élevée dans l’Est et dans les DOM-TOM.

Source : http://www.sante.gouv.fr

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois