Le moulin d'Alpina Savoie (photo d'archive Process Alimentaire)

Covid-19 : Comment Alpina Savoie adapte son organisation

31 mars 2020 - Stéphanie PERRAUT

Le pastier Alpina Savoie a aménagé ses conditions de production et de transport pour assurer la continuité des approvisionnements des grandes et moyennes surfaces en pâtes, couscous et polenta.

Alpina Savoie à Chambéry (73) a pu compter sur son ancrage régional et l'attachement des salariés à l'entreprise pour faire face à l’augmentation des ventes de pâtes, couscous et polenta en grande distribution. « Nous avons pris des mesures afin d’assurer la continuité des approvisionnements des grandes et moyennes surfaces, tout en limitant les risques de contamination », affirme Jean-Philippe Lefrançois, son directeur général. Tous les collaborateurs pouvant travailler à distance ont été mis en télétravail, afin de limiter les risques de contamination. La société avait anticipé en louant le matériel nécessaire, les services supports ont été équipés. Côté production, elle a dans un premier temps réduit de 200 à 40 le nombre de ses références, et puisé dans ses stocks. Mais ces mesures n’ont pas été suffisantes. « Nous avons donc dû nous adapter pour produire plus, tout en renforçant les mesures sanitaires (prises de température à l’entrée des ateliers, masques, distances etc.). Cela a été possible grâce à nos collaborateurs dont je salue le dévouement et l’implication, ils ont su se mobiliser fortement pour répondre à cette situation exceptionnelle », confie le dirigeant.

Une mobilisation générale

Pour assurer la sécurité des employés, des rotations ont été instaurées afin de limiter les contacts. Une équipe de nuit a été mise en place. Certains commerciaux, qui ne peuvent plus assurer de visites clients, ont été mis en chômage partiel. Tandis que les personnes les plus à risques sont en arrêt maladie. Certains collaborateurs difficilement remplaçables font des heures supplémentaires. D’autres, issus des services support (commerce, marketing), ont été mobilisés sur la base du volontariat pour la préparation de commandes. « Ils ont tous été formés au préalable », précise-t-il. De plus, Alpina Savoie a rappelé ses collaborateurs à la retraite.
La chaîne logistique a elle-aussi été adaptée. « Nous n’avons pas de problèmes d’approvisionnements majeurs. Nos matières premières viennent majoritairement de France et sont sécurisées (filières françaises, contrats avec les organismes stockeurs et les agriculteurs etc.), idem pour les emballages fabriqués en Rhône-Alpes », détaille Jean-Philippe Lefrançois. Côté logistique, pour améliorer les flux, la société a demandé à ses clients de passer commande de palettes complètes. « Ceci évite le picking qui ferait perdre trop de temps », précise-t-il. En matière de transport, Alpina Savoie a ouvert ses cahiers des charges à de nouveaux partenaires pour pallier le manque de disponibilités. Des solutions ont été trouvées pour pouvoir approvisionner les magasins, y compris à l’étranger. De quoi nourrir l'appétit des Européens pour les pâtes en période de confinement.

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois