Selon l’étude de The Harris Poll pour Mondelez, un tiers des familles françaises ont modifié leur façon de grignoter. Crédit photo Adobe Vadym

Nutrition

Mondelez publie son rapport sur le snacking au temps du Covid-19

15 mars 2021 - Amelie Dereuder

Début 2021, Mondelez a présenté son second rapport mondial sur le snacking, mené en octobre 2020 dans douze pays. L'impact de la pandémie de Covid-19 est net : les Français ont modifié leur façon de grignoter, en recherchant davantage de réconfort. Ils restent cependant vigilants quant à leur santé.

On savait déjà que la pandémie avait impacté les habitudes de consommation des Français. State of Snacking, une nouvelle étude de The Harris Poll pour Mondelez menée en octobre 2020 sur 6292 personnes dans douze pays*, montre aussi une évolution de la façon de grignoter.

« En tant que leader mondial du snacking, savoir comment, quand et pourquoi les gens consomment est primordial. Cela nous permet notamment d’anticiper et de proposer le bon en-cas, au bon moment, et produit de la bonne manière. Cette seconde édition souligne le rôle qu’a joué le snacking durant la pandémie en 2020 en tant que moment particulier de plaisir et de réconfort, alliant nutrition et bien-être émotionnel. Au-delà, les grandes tendances en matière d’attention à la nutrition, mais aussi la forte croissance du e-commerce nous donnent des perspectives pour les années qui viennent », estime Sophie Rio, senior manager shopper insight France chez Mondelez International.

73% des Français continuent de grignoter

Les Français sont, par rapport à 2019, toujours 73 % à consommer des produits de snacking (88 % au niveau mondial). Pour 60 % d’entre eux, les en-cas ont été une source de réconfort durant la pandémie. Pendant le premier confinement, les Français ont plébiscité l’apéro-visio, qu’ils considèrent à 71 % comme le moment le plus générateur de lien social durant cette période d’enfermement.

Le rapport pointe qu’une famille française sur trois a modifié ses habitudes de consommation, et que les consommateurs se soucient de leur équilibre alimentaire mais aussi de leur bien-être émotionnel. Neuf fois sur dix, les Français choisissent un en-cas en fonction de leur impact sur la santé et de l'équilibre alimentaire. Plus spécifiquement depuis le début de la pandémie, 62 % sont ainsi à la recherche de collations pouvant améliorer leur système immunitaire.

Des achats de snacking en drive

Mondelez a aussi remarqué que pour 61 % des cas, le e-commerce fait désormais partie des habitudes et plus d’un Français sur deux souhaite continuer à acheter ses courses et ses snacks en ligne. Au niveau mondial, 67 % des consommateurs ont pris cette habitude parce que c'était plus sûr et souhaitent continuer par praticité.

Globalement, 67 % des consommateurs travaillant à domicile et 70 % des seniors des douze pays ont déclaré préférer grignoter que prendre des repas. Enfin, 58 % des personnes interrogées estiment que fractionner leurs prises alimentaires fera partie de leur « nouvelle normalité », même après la fin de la pandémie. De quoi donner des idées aux équipes R&D de Mondelez pendant encore quelques années.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois