Le tribunal a jugé en premier ressort que Yuka dénigrait les charcuteries contenant des nitrites et leurs fabricants. Crédit photo Adobe oxie99

Vie des IAA

La Fict fait condamner Yuka pour dénigrement, l’application fait appel

31 mai 2021 - Amelie Dereuder

La Fédération des Industriels Charcutiers-Traiteur a eu gain de cause face à Yuka par une décision de justice fin mai. L'application de tri des produits a décidé de faire appel.

Le tribunal de commerce de Paris a tranché : Yuka a eu des pratiques commerciales déloyales et trompeuses et a dénigré les produits de charcuterie contenant des nitrites et nitrates. Ce jugement en premier ressort bénéficie à la Fict (Fédération des Industriels Charcutiers-Traiteur), représentant 300 entreprises françaises de charcuterie et traiteur.

En janvier 2021, l’organisation professionnelle a attaqué en justice Yuka car elle a estimé que ses "allégations" sur les nitrites et nitrates portaient injustement atteinte à l’image et à la réputation des produits de charcuterie et leurs fabricants. L’application octroyait de mauvais scores aux produits contenant ces additifs et incitait l’an dernier les utilisateurs à signer une pétition pour les interdire. L’impact est énorme car Yuka regroupe aujourd’hui plus de 23 millions d’utilisateurs en Europe.

Le tribunal a statué que ces allégations négatives ne reposaient pas sur des bases scientifiques assez solides. S’il existe bien un danger à consommer trop de nitrites, les experts comme l’Anses ou l’Efsa estiment pour l’instant que ces additifs sont utiles, aux doses recommandées, pour éviter les risques de botulisme. Les acteurs de la Fict respectant la réglementation et étant engagés à réduire l’utilisation des nitrites, ils ont pu obtenir gain de cause face à Yuka.

Toutefois, l’affaire ne va pas s’arrêter là. Yuka a déjà fait appel de cette décision. Le jugement est donc pour l’instant provisoire. " Il est important de préciser que la FICT a été déboutée d'une très grande partie de ses demandes, et notamment de sa demande la plus importante visant à modifier le système de notation Yuka, et en particulier la notation des nitrites. Nous sommes très sereins face à ce jugement qui n'est pas définitif, la cour d'appel va se repencher sur le sujet et nous restons très confiants. Nous regrettons simplement que les intérêts financiers des lobbies industriels aient primés sur l’information et la défense des consommateurs", répond Julie Chapon, co-fondatrice de Yuka.

Quant aux éléments scientifiques, l’Anses doit délivrer une nouvelle étude à la rentrée. Elle portera sur le risque sanitaire de réduire les nitrites dans les aliments et évaluera le lien entre cancérogenèse chez l’Homme et l’apport de fer héminique associés aux nitrates via les produits carnés.

A noter, ce n’est pas la première fois que Yuka est assignée en justice par des organisations professionnelles. En mars 2020, elle a été condamnée pour le dénigrement, sur son blog, des aliments en conserve suite à une action en justice de la Fiac (Fédération française des industries des aliments conservés).

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois