Rapprochement Euralis-Maïsadour : l’Autorité de la concurrence ouvre une phase d’examen approfondi

20 décembre 2022 - Marjolaine Cérou

Officialisé sur l’exercice 2021-2022, le projet de rapprochement entre Euralis et Maïsadour, sur les activités canard gras et saurisserie, est soumis à l’avis de l’Autorité de la concurrence. Une décision était attendue pour fin décembre. C’est chose faite : au terme de la première phase d’examen, l’Autorité a indiqué qu’un examen approfondi de l’opération était nécessaire « considérant qu’il existe un doute sérieux d’atteinte à la concurrence – que les engagements proposés par les parties n’éliminent pas en l’état ».

L’ouverture de cette « phase 2 » sera l’occasion pour l’Autorité de procéder à une consultation des acteurs du marché, par le biais d’auditions ou de nouveaux tests de marché.

Le périmètre du rapprochement dépendra de cet avis. « Il peut varier et nous ne communiquerons pas avant. Une chose est sûre, cela concernera les activités canard à foie gras, saumon fumé et vente directe de Maïsadour », poursuit-il. « Ce rapprochement a pour objectif de consolider la filière », affirme Philippe Saux, le directeur général d’Euralis.

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois