Unilever ferme l’usine de soupes Knorr à Duppigheim (67)

25 mars 2021 - Stéphanie PERRAUT

Le 25 mars 2021, le groupe Unilever a annoncé se résoudre à « envisager un projet d’évolution de sa stratégie industrielle sur la catégorie des soupes pour faire face à la baisse structurelle de ses ventes depuis 10 ans et qui s’accélère depuis 5 ans, les consommateurs privilégiant de plus en plus le fait maison ». Le projet prévoit la cessation des activités du site de Duppigheim, près de Strasbourg (67). 261 salariés sont concernés.

Cet outil industriel, qui produit à 53 % pour la France, ne serait plus utilisé qu’à 40 % de ses capacités. Unilever envisage pour l’heure de faire produire les soupes liquides pour le marché national chez un tiers français tandis que le reste de la production serait consolidé sur d’autres sites en Europe de l’Ouest.

Afin de limiter l’impact social de cette décision, Unilever entend aussi :

  • Mettre en place un dispositif de transition professionnelle renforcé pour les salariés du site incluant des formations en vue d’acquérir de nouvelles compétences et qualifications. 70 postes sont déjà identifiés au sein des usines d’Unilever dans le quart Est de la France, à Chevigny en Côte-d’Or, à Saint-Dizier en Haute-Marne et à Compiègne dans l’Oise. Ces solutions seraient complétées par un programme de reclassement externe local.
  • Rechercher des repreneurs du site, soit pour une reprise totale ou partielle de l’activité, soit pour une reconversion industrielle du site en coordination avec l’État et les acteurs publics du territoire alsacien

La mise en œuvre de ce projet interviendrait d’ici fin 2021.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois