Innovation

CFIA 2022 : l’emballage-conditionnement suit la règle des 3 R

22 février 2022 - Karine Ermenier

Réduire les consommations, rentabiliser les opérations, respecter l’humain. De l’emballage à la fin de ligne, l’innovation mise en avant sur le salon CFIA 2022 respecte cette règle des 3R, dans un contexte législatif où le recyclage et la réutilisation donnent le ton.

Pas de doute, les 200 solutions d’emballage, de conditionnement, de marquage et de manutention sélectionnées par la rédaction en avant-première du salon Cfia en témoignent : un avenir meilleur se profile sur les lignes de conditionnement. Conformément à la loi Antigaspillage pour une économie circulaire, les emballages primaires et secondaires exposés à Rennes du 8 au 10 mars prochain, évoluent vers des solutions recyclables intégrant si possible de la matière recyclée. Plus d’un stand des halls 9 et 10 va devoir s’atteler à la lourde tâche d’expliquer le principe du bilan massique, pour l’instant indispensable à la mise en place d’une filière de recyclage chimique ou de plastiques souples intégrant de la matière recyclée et/biosourcée. Car les polyoléfines recyclés ne sont pas encore disponibles en quantités suffisantes pour faire tourner une ligne entière de recyclage chimique. Tout se construit donc, petit à petit. En témoigne le passage, après 15 ans de recherche et développement, à l’échelle industrielle de la production de pHA, autrement appelé Nautilium par le GIE de cinq acteurs du Grand Ouest.

 

  • Réduire

La règle des 3R (Réduire, recycler, réutiliser) influence le monde de l’emballage mais s’applique aussi aux équipements (conditionnement, marquage, manutention) qui s’efforcent de réduire leur consommation de matière, d’énergie et de consommables.  

  • Respecter

L’ergonomie des postes mais aussi la facilité de prise en main et de conduite des machines apportent du confort aux opérateurs tout en réduisant les risques d’erreur.

  • Rentabiliser

L’automatisation et la cobotique permettent aux machines d’être de plus en plus autonomes. Avec deux avantages, celui de réserver les tâches pénibles à faible valeur ajoutée aux robots et de pallier les difficultés de recrutement.

 

Des machines plus respectueuses de l'Homme et de l'environnement

Du côté des machines, la réduction des consommations d’énergie et l’optimisation des consommables – comme l’encre sur les imprimantes – sont déjà très avancées. Tout comme le travail de standardisation des blocs machines qui permet une personnalisation retardée, avec des gains de coûts, de place et de délais à la clé. Enfin, alors que le respect de l’environnement guide tous les développements, le respect de l’Homme est également au cœur de l’innovation machine. Dans ce contexte économique où tous, fournisseurs comme industriels, peinent à recruter, offrir des conditions ergonomiques de travail et faciliter la tâche des opérateurs devient essentiel. Sur ce point, les exemples de postes de chargement de carton à moins d’un mètre de haut, de réglages simplifiés des changements de format, de robotisation de certaines tâches à faible valeur ajoutée confirment toutes les avancées qui ont déjà été réalisées.

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois