Ingrédients

Qualité nutritionnelle : des progrès mesurés par Oqali

11 décembre 2012 - Pierre Christen

Pour les céréales petit-déjeuner, les résultats montrent que les améliorations les plus marquées concernent les sucres et le sodium. © M.studio - Fotolia.com

Depuis quatre ans, l’Observatoire de l’alimentation (Oqali), mis en œuvre par l’Inra et l’Anses, exerce un suivi de l’offre alimentaire sur le marché français. Il mesure notamment l’évolution de la qualité nutritionnelle. Les résultats concernant cet aspect ont été dévoilés lors d’un colloque le 4 décembre dernier.

L’étude a permis de mettre en exergue l'amélioration des apports en nutriments (sodium, sucres, lipides, vitamine D, acides gras saturés, acides gras trans, fibres et calcium) induite par les chartes d’engagements de progrès nutritionnel signées par les entreprises volontaires dans le cadre du Programme National Nutrition Santé (PNNS).

Par exemple, le sodium, dont le nombre d’aliments impactés est le plus important (16%), présente des variations d’apports, en équivalent sel, de -1,1% pour les hommes et de -0,9% pour les femmes (notamment via la contribution des charcuteries).

Autre exemple, la vitamine D présente les variations d’apports les plus élevées, avec +2% des apports journaliers recommandés pour les hommes et les femmes (en raison de l’enrichissement dont ce nutriment fait l’objet).

« Ces premiers résultats sont très encourageants et font la preuve que la méthode partenariale – malheureusement encore trop souvent contestée - est pourtant efficace. Il faut donner du temps au temps et accepter qu’il s’agit d’une démarche au long cours, de petits pas, avec un impact réel et pérenne dans la consommation et dans les habitudes alimentaires des Français. », a commenté Jean-René Buisson, président de l’Ania.

Autre point observé par l’étude : l'évolution de la composition et de l'étiquetage nutritionnels des céréales pour le petit-déjeuner entre 2008 et 2011. De manière générale, les résultats montrent que les améliorations les plus marquées concernent les sucres et le sodium. Les diminutions de teneurs concernent plus particulièrement deux familles :

- Les céréales « fourrées », avec une diminution de la teneur moyenne en sucres de 7%.

- Les céréales « équilibre » (pétales de riz, blé ou blé complet,…), avec une diminution de la teneur moyenne en sodium de 28%.

Pour le Syndicat Français des Céréales prêtes à consommer ou à préparer, ces résultats sont en cohérence avec les engagements pris par les fabricants depuis plus de 10 ans. « Certaines de ces initiatives ont d’ailleurs déjà fait l’objet de plusieurs chartes d’engagements volontaires de progrès nutritionnels dans le cadre du PNNS (Programme National Nutrition Santé). Ce travail d’amélioration nutritionnelle se poursuit avec d’autres améliorations nutritionnelles, puisque certains engagements portent notamment sur de nouvelles diminutions des teneurs en sucres et en sodium, et des augmentations des teneurs en fibres des produits entre 2012 et 2014 », déclare-t-il.

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois