Qualité

Les toxi-infections alimentaires collectives ont augmenté en 2011

23 avril 2013 - Marjolaine Cérou

Les Tiac liées aux E. coli sont en hausse sur l’année 2011. Notamment à cause de l’épidémie O104 :H4 et graines germées qui a touché l’Allemagne et la France. Crédits : Janice Haney Carr / CDC

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) ont publié leur rapport annuel concernant les toxi-infections alimentaires collectives et les maladies d'origine alimentaire (Tiacs) dans l'Union européenne en 2011. Bilan : le nombre de Tiacs augmente. Les Salmonelles restent le pathogène n°1.

En 2011, 5 648 toxi-infections alimentaires ont été dénombrées dans l’Union Européenne, soit une augmentation de 7,1% par rapport à 2010. Les Tiacs ont touché 69 533 individus et ont provoqué 93 décès. Salmonella reste l’agent pathogène le plus impliqué dans leurs apparitions. Cette bactérie est à l’origine de 26,6% des épidémies. Au deuxième rang, suivent les toxines bactériennes (12,9%), Campylobacter (10,6%) puis les virus (9,3%).

Les œufs et ovoproduits, les plats composés et les produits de la mer apparaissent comme les sources de contamination les plus sensibles. Les principaux foyers de Tiacs sont les « restaurants, cafés, bar et hôtel » qui pèsent 34,4% des foyers en 2011 (contre 30,8% en 2010). Ils devancent désormais les "cuisines et espaces domestiques" (32,7% des foyers).

Les infections liées aux Salmonelles en déclin depuis 2007

Le nombre d’infections par Salmonella est en déclin depuis 2007. Ces bactéries restent toutefois les premières causes de foyers de Tiacs. En 2011, elles sont à l’origine de 1501 contaminations (contre 1888 en 2008). Cette baisse s’explique par l’amélioration des contrôles microbiologiques dans les élevages de volailles, les principaux vecteurs de ce type de bactéries. Dans les produits alimentaires, les salmonelles sont le plus souvent détectées dans les produits carnés.

Le nombre de maladies causées par les Escherichia coli vérotoxinogènes (VTEC) est en constante augmentation depuis 2008. Cette hausse peut s’expliquer par l’épidémie des graines germées qui a touché principalement l’Allemagne et la France en 2011. Le serovar O157 reste le plus virulent mais la majorité des personnes contaminées a été affectée par le serovar O104 :H4. Les bactéries E. Coli restent principalement détectées dans les viandes bovines.

Concernant Listeria, une baisse du nombre de personnes atteintes a été reportée en 2011 avec 1476 cas confirmés en 2011, soit une diminution de 7,8% par rapport à l’année 2010. Les produits les plus contaminés par Listeria monocytogenes sont les plats préparés.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois