Ania : deux candidats pour succéder à Jean-René Buisson

14 mai 2013 - Pierre Christen

Jean-Philippe Girard (à gauche), p-dg d’Eurogerm, et Bruno Luisetti (à droite), p-dg de Mondelez France (ex-Kraft Foods) - se sont d’ores et déjà déclarés candidats à la succession de Jean-René Buisson à la tête de l'Ania.

C’est connu depuis mi-avril, Jean-René Buisson ne se représentera pas à la présidence de l’Ania qui sera remise en jeu lors du conseil d’administration du 20 juin. Elu pour la première fois en 2004, il a honoré trois mandats de trois ans, durant lesquels il a donné beaucoup d’énergie au service du secteur agroalimentaire. Avec toujours beaucoup de verve, il a croisé le fer sans faillir avec la grande distribution et les gouvernements successifs sur des thèmes aussi cruciaux que les négociations commerciales ou les taxes catégorielles.

Si la loi de modernisation de l’économie ou les taxes sur les boissons et la bière ont été vécues comme des échecs, il a su repositionner l’importance du secteur agroalimentaire dans le débat public. La création d’un ministère dédié à l’agroalimentaire dans le gouvernement actuel lui doit beaucoup. Il a également su donner une dimension sociétale à l’Ania, en œuvrant en faveur de démarches volontaires d’amélioration des profils nutritionnels des produits alimentaires.

Deux dirigeants aux profils très différents - Jean-Philippe Girard, p-dg d’Eurogerm et Bruno Luisetti p-dg de Mondelez France (ex-Kraft Foods) - se sont d’ores et déjà déclarés candidats à sa succession.

Jean-Philippe Girard, président-fondateur d’Eurogerm, qu’il a créée en avril 1989. Il a mené cette entreprise spécialisée dans les ingrédients céréaliers et les auxiliaires technologiques à un chiffre d’affaires de 60 M€, dont 52 % réalisé à l’export. Fort de cette réussite commerciale en France comme à l’international, menée depuis Saint-Apollinaire près de Dijon, Jean-Philippe Girard a l’image d’un entrepreneur féru d’innovation. Il a en effet créé Arpeges Institut, un institut à vocation scientifique et pédagogique au service de la filière Blé-Farine-Pain, et participé activement à la création du pôle de compétitivité Vitagora Goût Nutrition Santé, basé en Bourgogne et en Franche-Comté, qui fut classé comme « très performant » lors de la dernière évaluation rendue publique en 2012. Administrateur de l’Aria Bourgogne depuis 1995 et de l‘Ania depuis 2002, ce jurassien d’origine, passionné de ski, de golf et de haute-montagne semble prêt à gravir un nouveau sommet.

Bruno Luisetti, président-directeur général de Kraft Foods France, devenu Mondelez International France en octobre 2012. Ce diplômé de l’ESC de Lille est un pur produit du groupe Kraft Foods. Entré en 1978 comme commercial, chef de groupe puis marketing manager chez Café Grand’mère, il n’a cessé d’évoluer pour prendre la direction générale de Kraft Foods France en 1998, puis de Kraft Foods France et Benelux en 2006, avant d’assurer la vice-présidence développement durable de Kraft Foods Europe de 2010 à 2011. Administrateur de l’Ania depuis 2000, il occupe déjà une position d’influence dans le secteur agroalimentaire. Depuis 2007, il préside en effet Alliance 7, un regroupement de dix organisations professionnelles agroalimentaires. Il est également vice-président de l’Ilec (Institut de Liaison et d’Etude des Industries de Consommation), structure de lobbying des grandes marques.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois