Ingrédients

L’Inrae ouvre la voie à la culture de la truffe blanche du Piémont en France

5 mars 2021 - Amelie Dereuder

Après neuf ans de recherches, l’Inrae a réussi à acclimater la très rare truffe blanche du Piémont en France. Focus sur cette première mondiale.

Très rare et très chère, la truffe blanche du Piémont est principalement récoltée dans la péninsule balkanique. Sa culture, qui nécessite une symbiose mycorhizienne avec les arbres comme les chênes, les saules, les charmes et les peupliers, était quasiment impossible en dehors de sa zone géographique endogène. Mais l’Inrae a réussi à acclimater ce champignon en France, avec de premières récoltes en 2019 et 2020. En collaboration avec les pépinières Robin, l’organisme a testé la plantation de Tuber magnatum Pico dans cinq plantations françaises, ce qui a fait l’objet d’une publication le 16 février dans la revue Mycorrhiza.

Une récolte réussie en Nouvelle-Aquitaine

Les partenaires ont validé la persistance dans le sol trois à huit ans après plantation de la truffe blanche pour quatre plantations réparties dans des régions au climat différent (Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Nouvelle-Aquitaine). Le principal résultat de ce travail a été la récolte en 2019 de trois truffes et de quatre spécimens en 2020 dans la plantation de Nouvelle-Aquitaine. Ces truffes sont ainsi les premières récoltées dans une plantation en dehors de l'aire de répartition géographique naturelle de cette espèce.

Des tentatives de cultures avaient eu lieu depuis les années 70 en Italie, mais sur plus de 500 000 plants vendus, seules une dizaine avaient porté leurs fruits après 15 à 20 ans, et uniquement dans la zone de récolte historique. Les résultats de l’Inrae sont donc une première mondiale et offrent donc l’opportunité de cultiver cette truffe à plus grande échelle en France.

Actuellement, la production annuelle de Tuber magnatum Pico ne concerne que quelques dizaines de tonnes. Elle se vend en moyenne 1500 à 3000 €/kg, avec des ventes aux enchères qui peuvent monter jusqu’à 50 000 €/kg ! Créer une filière en France permettrait d’offrir des revenus complémentaires aux agriculteurs, mais aussi de démocratiser la truffe blanche du Piémont en dehors de la restauration de luxe.

Process Alimentaire - Webconférence

CAP SUR LA NEUTRALITÉ CARBONE

Mardi 22 juin - 9h00 à 10h30

Webconférence Live

Faites le point sur la méthodologie à déployer pour mener à bien un projet de décarbonation.
Le prix Energ'IAA sera remis à cette occasion.

Participation gratuite sur simple inscription