Ingrédients

Le rébaudioside A autorisé dans les édulcorants de table

19 janvier 2010 - Pierre Christen

Le rébaudioside A, édulcorant intense naturel issu de Stevia, est autorisé dans les édulcorants de table.

Ce qui semble n’avoir été qu’un « oubli technique » est réparé. L’arrêté du 8 janvier 2010 (JORF du 15/01/10) modifie l'arrêté du 26 août 2009 relatif à l'emploi du rébaudioside A comme additif alimentaire et étend l’autorisation de cet édulcorant naturel extrait de Stevia rebaudiana aux édulcorants de table. Une satisfaction pour nombre d’opérateurs prêts depuis le premier arrêté, mais qui avaient du freiner leurs ardeurs faute d’autorisation sur ce segment de marché. C’est ainsi que les premiers édulcorants de table contenant l’extrait de Stevia devraient être rapidement mis sur le marché. On pense par exemple au PureVia de Whole Earth Sweetener Company, une filiale de Merisant, ou encore de Real Stevia de la société suédoise Granular distribué en France par Solinest.

Lavollée Chimie et Seppic sur les starting-blocks

Deux fournisseurs français de l’extrait purifié de Stevia rebaudiana ont rapidement réagi suite à l’autorisation. « Le Groupe Lavollée Chimie va donc pouvoir fournir à ses clients qui étaient dans les starting-blocks son Stévial 98 », affirme dans un communiqué Hervé Ory Lavollée, p-dg de Lavollée Chimie. Le Stévial 98 distribué en Europe par firmalis, la filiale « alimentaire » du Groupe Lavollée Chimie, se caractérise par l’intégration verticale de la chaîne de production. Le commettant argentin Stevia Internacional contrôle les plantations dans la région de Misiones (Nord de l’Argentine), l’extraction des feuilles sur son site argentin de Candaleria situé à proximité immédiate des plantations et la purification qui est réalisée en Europe. Réaction également du côté de Seppic, qui a lancé le Rebaten 97% lors du salon Food Ingredients Europe en novembre 2009. «L’extension fixée par l’arrêté du 8 janvier 2010 ouvre un nouveau champ d’application pour notre produit et confirme le haut niveau de pureté de l’extrait de stevia que nous commercialisons, déclare Armelle Ungidos, responsable Marketing de l’activité Nutrition. A titre d’exemple, Rebaten 97% contient moins de 10 mg/kg de méthanol et moins de 200 mg/kg d’éthanol ainsi qu’imposé par la réglementation en septembre 2009 », précise-t-elle.

Doses maximales d'emploi réévaluées à la hausse

En termes de solvants, l’arrêté qui vient d’être publié a revu à la baisse les exigences et autorise en effet pas plus de 5 000 mg/kg d’éthanol et pas plus de 200 mg/kg de méthanol sur la base de la matière sèche. Le nouvel arrêté élève aussi les doses maximales d’emploi dans certaines denrées alimentaires comme les boissons non alcoolisés ou les desserts. Il autorise ainsi une teneur maximale de 600 mg/l dans les boissons non alcoolisées (contre 420 mg/l précédemment) et de 1000 mg/kg dans les desserts (contre 600 mg/kg).

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois