Ingrédients

Les prix du blé ont atteint des records

8 novembre 2021 - Amelie Dereuder

Début novembre, les cours du blé ont dépassé 290 €/t. Un record qui n’avait pas été atteint depuis 2007 selon Agritel. En cause, des moissons 2022 estimées à la baisse chez les principaux exportateurs, alors que la demande mondiale est au plus fort depuis quatre mois. « Côté récolte, les déboires sont connus depuis l’été dernier. Pertes de production au Canada, aux États-Unis et en Russie à la suite de canicules. Pertes de qualité et de production en Europe suite aux intempéries de juillet. », explique Sébastien Poncelet, directeur du développement au sein du cabinet Agritel.

Sur les autres céréales, la récolte s’annonce très bonne sur le maïs, que ce soit en Europe, en Ukraine ou aux États-Unis. Ce qui devrait permettre de contenir les prix et d’approvisionner la filière animale, mais risque de ne pas être suffisant pour l’alimentation humaine.

Les prix élevés du blé devraient motiver les agriculteurs à se positionner sur cette culture pour leurs prochains semis, mais la flambée des prix des engrais azotés pourrait réduire le rendement, de même que les incidents climatiques, désormais de plus en plus fréquents. D’après Agritel, une mauvaise production l’an prochain ne permettrait pas de remettre à flot les stocks de céréales. L’inquiétude d’une pénurie incite les pays du Moyen-Orient tels que l’Iran et la Turquie à des achats massifs. Le Pakistan et la Chine continuent de leur côté des programmes d’achats massifs pour la reconstitution de stocks.

« Du blé au pain il n’y a qu’un pas. C’est la nourriture de base d’une partie de l’humanité qui est menacée. L’instabilité alimentaire dans les pays les plus dépendants aux importations s’annonce d’autant plus importante que les huiles végétales flambent également sur des niveaux de prix record », ajoute Sébastien Poncelet. Comme le rappelle Agritel, l’indice alimentaire de la FAO est de retour sur les plus hauts niveaux du printemps 2008 et 2011, quand les émeutes de la faim et le « printemps arabe » avaient bousculé l’ordre établi.

ELO Energies

ELO ENERGIES : 
PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE & DÉCARBONATION

● 6 webinaires animés par notre rédaction et par nos partenaires
● Posez vos questions auxquelles les intervenants répondront en direct
● Profitez d'un accès libre et gratuit sur simple inscription en ligne