Les mauvaises récoltes de blé dur en 2021 font craindre une pénurie mondiale, ce qui a fait flamber les cours de la céréale. Les fabricants français de pâtes et de couscous tirent la sonnette d’alarme. Crédit photo Adobe stefania57

Ingrédients

La flambée des cours du blé dur inquiète les pastiers

23 août 2021 - Amelie Dereuder

Coup de chaud pour les fabricants de pâtes. Les mauvaises conditions météo en Europe et au Canada font craindre une pénurie mondiale de blé dur. Les cours de la céréale flambent et inquiètent les transformateurs.

Les hausses des cours agricoles continuent de se multiplier. Après le blé tendre, le maïs, les emballages, le sucre, les huiles, les volailles, les produits laitiers… c’est au tour du blé dur.  Selon le Syndicats des fabricants de pâtes et de semoule (SIFPAF CFSI), les prix ont grimpé de 30 % en quelques semaines. En cause, des récoltes insuffisantes, notamment à cause des mauvaises conditions climatiques. Tout d’abord, le Canada, premier producteur mondial, a été touché par une sécheresse exceptionnelle. Le pays enregistre une baisse de 30 % de volume. En Europe, les pluies abondantes ont aussi dégradé les moissons 2021. La récolte n’a atteint que 7,3 millions de tonnes, quand le marché en utilise 9,5…

En France, les surfaces emblavées et les rendements sont satisfaisants. Au 16 août, France AgriMer estimait une production de 1,6 million de tonnes (+ 22 % par rapport à 2020 mais – 6 % par rapport à la moyenne 2016-2020). En revanche, la qualité des blés dur est très hétérogène et beaucoup de grains ne pourront pas répondre aux besoins des industriels français. Par exemple, dans les Pays de la Loire et le Poitou-Charentes, les teneurs en protéines sont très élevées et les poids spécifiques corrects. Mais dans le Centre, les teneurs en protéines sont variables et les poids spécifiques seraient assez faibles.

Avec les stocks de blé dur mondiaux à des niveaux historiquement bas, et un manque de plus de 2 millions de tonnes sur cette moisson 2021, les marchés se tendent et les cours augmentent. Une bonne nouvelle pour les agriculteurs français, mais le risque de pénurie de blé de qualité inquiète les transformateurs. La situation est d’autant plus critique pour ceux qui n’ont pas contractualisé de volumes et qui subissent donc de plein fouet la flambée des prix. Le SIFPAF CFSI a ainsi demandé au gouvernement de mettre en place un plan d’urgence pour lui permettre de d’assurer son approvisionnement en blé français et de répercuter, en ligne avec les Etats Généraux de l'Alimentation, l’explosion du prix du blé dur dans les prix de vente pour traverser cette crise.

Process Alimentaire - Ateliers de l'Emballage

LES ATELIERS DE L'EMBALLAGE

Événement organisé par Process Alimentaire
Date: mardi 12 octobre 2021
Lieu : Roazhon Park de Rennes.
Le thème de cette 3e édition :
l'innovation au service du juste emballage

Inscription en ligne