Procédés

La réutilisation de l’eau usée encouragée au niveau européen

1 juin 2020 - Stéphanie PERRAUT

Le Parlement Européen a adopté le 13 mai 2020 un règlement portant sur la réutilisation de l’eau urbaine pour l’irrigation. Un pas de plus dans le déploiement de l’économie circulaire dans le domaine hydrique.

Afin de permettre aux agriculteurs de l’Union Européenne de disposer de davantage d’eau pour l’irrigation, le Parlement a adopté le 13 mai 2020 le règlement sur la réutilisation de l’eau. Une réutilisation accrue devrait atténuer la pression sur l’approvisionnement en eau douce, notamment durant les épisodes caniculaires. Selon un rapport de la Commission, la rareté des ressources en eau devient un problème de plus en plus important pour de nombreux États membres. Au moins 11% de la population européenne et 17% de son territoire ont été touchés par la pénurie d'eau et, pendant l'été, plus de la moitié de la population de la région méditerranéenne est affectée par le stress hydrique.

Des exigences minimales de qualité

La nouvelle législation définit pour la première fois des exigences de qualité minimales au niveau européen pour l'eau recyclée (c'est-à-dire les eaux usées urbaines qui ont été traitées dans une station de recyclage) afin qu'elle puisse être utilisée pour l'irrigation agricole de manière sûre, en protégeant les personnes et l’environnement. Les nouvelles règles visent à limiter l'utilisation des masses d'eau et des nappes phréatiques.

« Nous pourrions potentiellement réutiliser 6,6 milliards de m3 d’eau d’ici 2025, contre 1,1 milliard chaque année actuellement. Cela nécessiterait un investissement de moins de 700 millions d’euros et nous permettrait de réutiliser plus de la moitié du volume d’eau actuel des stations de traitement des eaux usées théoriquement disponible pour l’irrigation, en épargnant plus de 5% d’extraction direct des masses d’eau et des nappes phréatiques », détaille Simona Bonafè, la députée en charge du dossier.

Ce vote marque une étape importante dans la transition vers une économie circulaire pour les ressources en eau. Et, on peut l’espérer, un pas de plus vers une réutilisation plus large des eaux usées industrielles. Les mesures adoptées entreront en vigueur au 20e jour suivant leur publication au Journal officiel de l’UE et s’appliqueront trois ans après leur entrée en vigueur.
En parallèle, la Commission s’engage à poursuivre ses réflexions pour remédier au problème des microplastiques, qu’elle qualifie de « nouvelles substances préoccupantes en ce qui concerne la qualité de l’eau ».

 

Process Alimentaire - Abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois