Vie des IAA

Herta Foods accueille son nouveau p-dg et renforce son plan d’investissement

31 janvier 2022 - Amelie Dereuder

La joint-venture Nestlé - Casa Terradellas accueille Marc Auclair à sa tête. Au cœur de sa stratégie, une intensification des investissements. Les sites français vont bénéficier de 100 millions d'euros pour être agrandis et modernisés.

Dirigeant d’Herta depuis une dizaine d’années, Arnaud de Belloy a décidé de prendre sa retraite. Il a transmis les rênes de la joint-venture Nestlé - Casa Terradellas à Marc Auclair. Cet ancien d’United Biscuits et de Neuhauser a pris le poste de p-dg le 1er janvier 2022.

« Je suis très heureux de rejoindre cette magnifique entreprise dont les équipes assurent le succès depuis de nombreuses années. Nous sommes à un moment stratégique où nous devons évoluer en permanence pour répondre aux attentes sociétales avec la volonté de proposer une alimentation toujours plus saine, accessible au plus grand nombre. Je suis impatient d’écrire avec l’ensemble des collaborateurs le prochain chapitre de notre croissance, relever nos défis futurs pour continuer d’être la marque la plus achetée par les Français », explique Marc Auclair, p-dg du groupe.

Le nouveau dirigeant a aussi présenté sa nouvelle stratégie en trois axes : développer la qualité des approvisionnements, renforcer la qualité nutritionnelle et intensifier le plan d’investissement. Ce dernier va d’ailleurs passer de 85 à plus de 100 millions d'euros sur deux ans en France. La majorité est destinée à Saint-Pol-sur-Ternoise (62), pour remettre à neuf une partie du site et créer une extension de plus de 3 000 m² pour conditionner les Knacki. Les capacités de production de jambons ont été augmentées avec l’installation de nouveaux équipements de fabrication. Le site alsacien d’Illkirch verra sa capacité de production de jambons de volaille augmenter de 20 %. « Le Covid-19 a mis en exergue notre difficulté à absorber les pics de vente de plus de 10 %. Nous avons besoin de ces investissements pour répondre à la croissance du marché, mais aussi apporter plus de flexibilité aux équipes de production. C’est aussi un vecteur de bien-être au travail. Avoir plus de lignes conduira nos collaborateurs de ne plus travailler 7 jours sur 7 et nous apportera l’opportunité de faire davantage de maintenance préventive », ajoute Marc Auclair. Les sites seront automatisés, l’usine pilote, les laboratoires microbiologie et la plateforme logistique du Meux (60) agrandies.

Sur l’année écoulée, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 1,030 milliard d'euros, soit plus de 7,7% de croissance par rapport à 2019.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois