Le décret n°2022-1440 du 17 novembre 2022 permet aux opérateurs de compléter la mention « à consommer de préférence avant le » pour mieux informer le consommateur. (Crédit Adobe Stock)

Qualité

Gaspillage alimentaire : la date de durabilité minimum mieux explicitée

21 novembre 2022 - Stéphanie PERRAUT

Le décret n°2022-1440 du 17 novembre 2022 permet aux opérateurs de compléter la mention « à consommer de préférence avant le » pour mieux informer le consommateur que le produit reste consommable sans risque pour la santé au-delà de cette date.

Près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées chaque année en France, selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). L’article 35 de la loi Agec du 10 février 2020, relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, est venu introduire dans le code de la consommation une disposition qui prévoit que lorsqu’un produit alimentaire comporte une date de durabilité minimale (DDM), celle-ci peut être accompagnée d’une mention informant les consommateurs qu’il reste consommable après cette date. Car la DDM est encore souvent interprétée comme signifiant due, passé l’échéance, il est déconseillé voire dangereux de consommer le produit. Ce qui entraîne aussi une baisse des ventes des produits proches de leur DDM.  Le nouveau décret a justement vocation à réduire ces sources de gaspillage pour les denrées alimentaires fabriquées et commercialisées en France. Il prévoit trois mentions possibles :

  • ajouter les mots : « Pour une dégustation optimale, » avant l’indication de la DDM ;
  • ajouter la phrase : « Ce produit peut être consommé après cette date » ou toute mention au sens équivalent pour le consommateur, dans le champ visuel de l’indication de la DDM ;
  • ou combiner les deux mentions précitées.

Les termes « à consommer jusqu’au » accompagnant la date limite de consommation (DLC) d’un produit restent quant à eux inchangés. 

65 acteurs de l'agroalimentaire engagés aux côtés de Too Good To Go

La jeune société Too Good To Go s’est emparée depuis plusieurs années de cette problématique. En mars dernier, elle dévoilait les conclusions d’une enquête menée par YouGov sur le gaspillage des produits laitiers. Signataires de son « Pacte sur les Dates de Consommation », Bel et Les Prés Rient Bio sont engagés dans la démarche. Début octobre, c’est Kellogg qui est passé aux actes pour sa gamme Special K en adoptant le pictogramme développé par Too Good To Go « Observez, Sentez, Goûtez ». Ce dernier apparaîtra sur tous les emballages de Special K à travers l'Europe dès le début de l’année 2023. « Depuis le lancement du « Pacte sur les Dates de Consommation » en janvier 2020, 65 acteurs de l'alimentaire ont rejoint le mouvement pour sensibiliser les citoyens aux dates de consommation. C'est aujourd'hui plus de 3 280 gammes qui ont apposé les pictogrammes sur leur emballage », se félicite Lucie Basch, présidente et co-fondatrice de Too Good To Go.

 


 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois